BFM Business

Amazon lance sa première série française

-

- - -

Deux ans après son arrivée en France, Amazon Prime Video va mettre en ligne « Deutsch-Les-Landes », sa première production française inédite. Le géant du e-commerce tente de rattraper son retard sur Netflix.

« Deutsch-Les-Landes », la première série française d’Amazon, sera mise en ligne vendredi 30 novembre sur la plateforme de vidéo du géant américain. Cette comédie (10x26 minutes) sur le choc des cultures raconte l'arrivée d'une entreprise allemande et de ses salariés dans un village fictif du sud-ouest, Jiscalosse, au bord de la faillite. Coproduite par les sociétés française Telfrance (Newen, filiale de TF1) et allemande Bavaria Fiction, elle réunit notamment Marie-Anne Chazel et Sylvie Testud.

Dotée d'un budget de 6 millions d'euros, la série doit accompagner la montée en puissance de l'offre de vidéo d'Amazon en France. Outre de grosses productions américaines (« Jack Ryan », « The Romanoffs », « The Marvelous Mrs Maisel », « The Man in the High Castle », etc), une flopée de programmes français ont été ajoutés au cours des derniers mois, comme « Capitaine Marleau », « Candice Renoir », ou le feuilleton « Demain nous appartient », disponible 48 heures après sa diffusion sur TF1.

Amazon loin derrière Netflix

Juste avant les fêtes de fin d'année, Amazon profite de la mise en ligne de « Deutsch-Les-Landes » pour lancer une grande campagne de publicité pour son offre de vidéo, produit d'appel de son programme de fidélité Amazon Prime. Prime Video est en effet accessible en France uniquement aux abonnés Prime (sans surcoût), qui donne également droit à la livraison gratuite en un jour.

Amazon a encore une importante marge de progression : la plateforme comptera, fin 2018, 660.000 abonnés en France, contre 3,3 millions pour Netflix, selon les estimations de Digital TV Research. Aux Etats-Unis, à titre de comparaison, Amazon aurait 79 millions d’abonnés Prime et environ 26 millions d’utilisateurs de son offre de vidéo, selon Reuters, ce qui en fait le rival le plus sérieux de Netflix, avec ses 58 millions d’abonnés américains.