BFM Business

Adidas tente de calmer ses actionnaires

Adidas ne parvient pas à concurrencer Nike sur son terrain.

Adidas ne parvient pas à concurrencer Nike sur son terrain. - Christof Stache - AFP

Le groupe va procéder à un rachat massif d'actions, afin de faire remonter son cours de bourse et calmer la grogne de ses actionnaires. D'autant que Nike, son principal concurrent, se porte comme un charme.

Adidas emploie les grands moyens pour calmer ses actionnaires. L'équipementier sportif a en effet lancé mercredi un programme de rachats d'actions, qui pourrait atteindre 1 milliard et demi d'euros sur trois ans. Objectif: faire remonter le cours de bourse, qui dégringole depuis plusieurs mois. Le groupe connait une passe difficile tandis qu'en face, son concurrent Nike est au top de sa forme. 

Pas facile en effet de soutenir la comparaison. Adidas a perdu 35% en bourse depuis le 1er janvier quand Nike a gagné 15%. Au début de l'été, Adidas lançait son troisième avertissement sur résultat de l'année. La semaine dernière, Nike présentait des résultats meilleurs que prévus.

Nike en passe de s'imposer dans le football

Entre l'allemand et l'américain, la bataille est clairement en train de tourner à l'avantage du second. Et ce sur tous les fronts, en particulier dans le football. Il y a une vingtaine d'années, Nike était totalement absent de ce sport. Aujourd'hui, il est partout. Lors de la Coupe du monde, pour la première fois, Nike sponsorisait plus d'équipes qu'Adidas (10, contre 8). Dont la France, le Portugal ou encore l'Angleterre.

De manière générale, l'équipementier américain réussit à gagner du terrain sur tous les marchés d'Adidas en Europe, tandis que le groupe allemand ne parvient à percer sur les principaux marchés des Etats-Unis.

Dorothée Balsan