BFM Business

Crédit d'impôt: Jean-Marc Ayrault assure le service après-vente

Jean-Marc Ayrault a tenu à rassurer les chefs d'entreprise au salon Planète PME, mardi 18 juin.

Jean-Marc Ayrault a tenu à rassurer les chefs d'entreprise au salon Planète PME, mardi 18 juin. - -

Le Premier ministre était en visite au salon Planète PME, mardi 18 juin. Il y a défendu le Crédit d'impôt compétitivité, boudé par une partie des entreprises, et a réaffirmé le soutien du gouvernement aux entrepreneurs.

Depuis sa prise de fonction, le gouvernement socialiste souffle le chaud et le froid sur les entreprises françaises.

Echaudées par le Budget 2013, puis regroupées au sein du mouvement contestataire des Pigeons, les PME n’ont pas toujours entretenu de très bons rapports avec l’exécutif. François Hollande s’est donc employé à les adoucir, notamment par un retour à une fiscalité moins contraignante.

La mise en place du Crédit d'impôt compétitivité (CICE) va également dans ce sens. Problème: les PME rechignent à y avoir recours.

En visite au salon Planète PME, mardi 18 juin, Jean-Marc Ayrault s'est donc livré à une exercice de promotion du dispositif.

Devant plusieurs centaines de patrons, le Premier ministre s'est voulu rassurant: "les chefs d’entreprise doivent avoir l’assurance que le gouvernement est à leurs côtés, qu’il les soutient et les soutiendra", a-t-il déclaré.

Le CICE, "une mesure sans précédent"

Avant d'aborder plus concrètement le CICE, "une mesure sans précédent en faveur de la compétitivité des entreprises: 13 milliards d’euros en 2013, 20 milliards à partir de 2014."

Jean-Marc Ayrault a ensuite répondu aux interrogations entourant la complexité du dispositif, prenant en exemple Jean-François Roubaud, le président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME), qui a mis "vingt minutes sur internet pour monter son dossier".

Promettant "la totale mobilisation du gouvernement au service de la croissance et de l’emploi", le Premier ministre a ainsi conclu: "nous avons tout pour réussir, à condition d’agir ensemble, au service de notre objectif commun: rendre la France plus forte."

Yann Duvert