BFM Business

Coronavirus: pas de dividende Lufthansa pour l'exercice 2019

La compagnie est fortement impactée par le coronavirus

La compagnie est fortement impactée par le coronavirus - KAMIL KRZACZYNSKI - AFP

Le groupe allemand de transport aérien Lufthansa annonce qu'il ne versera pas de dividende au titre de son exercice 2019, son secteur se débattant dans la "crise exceptionnelle" provoquée par le coronavirus.

Le conseil d'administration du groupe "a décidé de proposer à l'Assemblée générale annuelle que le paiement de dividendes pour l'exercice comptable 2019 soit suspendu", a indiqué Lufthansa dans un communiqué. Cette mesure vise à préserver les liquidités du groupe au moment où il est confronté à de nombreuses annulations de vols et à un effondrement des réservations dû en partie aux restrictions sur les voyages imposées par les gouvernements.

Le groupe, qui comprend aussi les compagnies Eurowings, Austrian Airlines et Swiss, a annoncé mercredi qu'il annulait 23.000 vols entre le 29 mars et le 24 avril en raison de la crise. De nombreux clients potentiels ont abandonné leurs projets de voyages à cause de la pandémie, et les compagnies aériennes à travers le monde ont limité leurs activités.

Par ailleurs, un certain nombre de pays ont fermé leurs frontières aux passagers en provenance de pays particulièrement atteints par le virus. Aux Etats-Unis, une interdiction d'entrée des personnes arrivant d'Europe continentale est entrée en vigueur vendredi, et la Russie a annoncé qu'elle limiterait à partir de lundi l'arrivée de vols en provenance de l'Union européenne.

Un programme de vols fortement réduit

Lufthansa a averti que dans les prochaines semaines son programme de vols "pourrait être encore réduit, jusqu'à 70% par rapport au programme originel".

Dans le cadre de ses efforts pour diminuer les coûts, Lufthansa prévoit de reporter des investissements et de mettre une partie de son personnel en horaires de travail réduits, en mettant à profit des réglementations assouplies que le gouvernement allemand a instaurées pour aider les entreprises à traverser la crise.

Le groupe prévoit que son bénéfice opérationnel 2020 sera "significativement inférieur" aux 2 milliards d'euros de 2019, en raison de "la crise exceptionnelle à laquelle est confronté le secteur du transport aérien".

Lufthansa a également indiqué qu'il était en train de lever des fonds supplémentaires et qu'il avait déjà levé quelque 600 millions d'euros au cours des dernières semaines, portant sa liquidité totale à quelque 4,3 milliards d'euros. Lufthansa doit publier le 19 mars ses résultats financiers détaillés pour 2019.

Sandrine Serais avec AFP