BFM Business

CompaRecycle : le cercle vertueux du reconditionnement en France

CompaRecycle

CompaRecycle - AdobeStock

Alors que 66 % des Français achètent un produit reconditionné, seul 6% d'entre eux pensent à revendre leur ancien portable. Pourtant c’est possible en quelques clics.

Le smartphone est un appareil devenu indispensable, tant il nous rend la vie facile. Mais malgré sa petite taille, sa fabrication lui confère une empreinte écologique catastrophique. Pour éviter le gaspillage des ressources naturelles et redonner du pouvoir d’achat aux consommateurs, le comparateur Green CompaRecycle offre des solutions de reprise vertueuses de tous nos produits high-tech.

Reconditionnés la plupart du temps aux USA ou en Chine, le bénéfice de l'empreinte écologique inhérent au reconditionnement est effacé lorsqu'ils arrivent sur le marché français. Une aberration écologique alors que les filières existent en France. Militant et engagé dans l'éco-responsabilité, le comparateur CompaRecycle propose une offre écolonomique !

Réflexions sur l'empreinte écologique de nos smartphones avec Gaël Brouard, CEO et co-fondateur de CompaRecycle

“Un mobile neuf, c’est 100 kg de CO2 émis, alors qu'un produit reconditionné localement c'est juste 10 kilos de CO2.” 

Est-il compliqué d’inciter les Français à vendre leurs produits high-tech ? 

La filière du reconditionnement ne cesse d'augmenter et effectivement aujourd'hui le sourcing est problématique. Plus de 120 millions de mobiles dorment dans les tiroirs des Français. Ils perdent leur valeur (60% par an) et n'alimentent pas le marché du reconditionné. C’est aberrant de se dire qu'un mobile reconditionné sur deux fait le tour du monde avant d’arriver chez le consommateur Français.

CompaRecycle est un comparateur de rachat de produit et se positionne comme un facilitateur. Notre objectif est d'inciter le consommateur à revendre au meilleur prix son produit high-tech (smartphone, Iphone ... ) et ainsi alimenter nos partenaires français qui achètent les produits pour les reconditionner et les revendre sur notre plateforme.

En créant CompaRecycle en 2012, vous étiez les pionniers du reconditionnement, comment vous est venue cette idée ? 

Travailler chez Nokia m’a fait prendre conscience de notre responsabilité en tant que consommateur. Aujourd'hui, ce sont entre 20 à 25 millions de téléphones neufs qui se vendent tous les ans en France et 1 milliard 7 dans le monde. Nous savons que la majorité des produits high-tech contiennent des terres et des métaux rares et qu’ils ont un coût humain très lourd. Notre réflexion s'est portée sur l’incitation à la revente des produits high-tech pour l'approvisionnement de la filière française du reconditionnement. Au vu des disparités de prix sur les mêmes produits, nous avons conçu une solution simple et claire pour le consommateur final. En lui donnant du pouvoir d’achat, nous avons permis à la filière du reconditionné de s’intensifier. Nous n'achetons rien, nous aiguillons simplement le consommateur vers la meilleure offre. Il sélectionne celle qui l’intéresse et reçoit la valeur de son produit en bon d'achat ou en virement. 

Depuis, de nombreuses entreprises surfent sur cette tendance en pleine croissance.

CompaRecycle est présent dans 5 pays (France, Belgique, Luxembourg, Espagne et USA)  Systématiquement, nous intégrons au minimum 30 %  d’acteurs locaux, en plus de nos acteurs français. 

Comment se porte le marché du reconditionné en France ? 

En 2019, 14% des smartphones vendus dans le monde étaient reconditionnés, en 2023 ce marché représentera 23 % ! Il faut savoir que les ventes de smartphones neufs chutent de 1 à 3 % chaque année, en raison de l’engouement des consommateurs pour le prix et le bénéfice écologique des produits reconditionnés. 

Depuis 2012, nous faisons évoluer notre offre en fonction du marché. La nouvelle version du site CompaRecycle permet de trouver vite et bien le meilleur prix pour son produit high tech, que ce soit sur le web ou dans le magasin le plus proche de chez soi (afin de profiter des avantages du "circuit court").

Toutes les grandes chaînes de distribution, les opérateurs et retailers européens utilisent notre comparateur pour inciter le consommateur à transformer la valeur de leur produit en bons d'achat utilisables directement dans leurs points de vente. C'est un cercle vertueux qui génère du chiffre d'affaires. 

Nous avons également conçu le 1er comparateur de rachat pour les flottes d'entreprises. 

Qu'en est-il des mobiles plus anciens qui n’ont plus de valeur marchande ?  

Les modèles de plus de 15 ans ne sont plus valorisés mais ils peuvent être démantelés, les métaux récupérés et réutilisés. Nous travaillons également avec Les Ateliers du Bocage, entreprise d’insertion, membre du mouvement Emmaüs qui récupère ces produits, les répare et les met à disposition des personnes nécessiteuses.

Comment sélectionnez-vous vos partenaires reconditionneurs ? 

Chez CompaRecycle, la dimension sociale est aussi importante que la dimension écologique. Nous militons pour une économie circulaire locale, tous nos partenaires sont des industriels locaux qui privilégient l’emploi national et/ou solidaire.

Autre point important, l’effacement des données personnelles. Quand vous revendez votre téléphone, se pose la question des données personnelles : même si vous pensez avoir tout supprimé, une personne mal intentionnée peut très facilement récupérer une partie de vos données. Les industriels avec lesquels nous travaillons ont obligation de nous donner des numéros d'effacement unique qui garantissent l’éradication de l’ensemble des données.  


Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCP. La rédaction de BFM Business n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCP