BFM Business

Israël embauche 6.000 ouvriers chinois dans le bâtiment

La Chine va envoyer 6.000 ouvriers en Israël pour répondre à une pénurie de main d’œuvre dans le secteur du BTP. (image d'illustration)

La Chine va envoyer 6.000 ouvriers en Israël pour répondre à une pénurie de main d’œuvre dans le secteur du BTP. (image d'illustration) - Noël Celis - AFP

Israël et la Chine ont signé dimanche 23 avril un accord portant sur l'embauche de milliers d'ouvriers chinois dans le secteur du bâtiment pour répondre à une pénurie de logements.

Officiellement signé à Jérusalem par le ministre de la Construction et du Logement Yoav Galant et le vice-ministre chinois du Commerce Fu Ziying, cet accord prévoyant l'arrivée de 6.000 ouvriers chinois en Israël, avait été conclu dans ses grandes lignes le mois dernier lors de la visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu en Chine, a indiqué un porte-parole du ministère israélien. Selon les médias israéliens, l'accord comporte une clause stipulant qu'aucun des employés chinois ne travaillerait en Cisjordanie occupée.

Oded Revivi, l'un des représentants des colons israéliens dans les Territoires palestiniens occupés, a déploré dimanche que "le gouvernement qui lutte contre le boycott de cette région (la Cisjordanie occupée, ndlr) par les États étrangers participe aussi à ce boycott". Interrogé sur la question en conférence de presse, Yoav Galant n'a pas donné plus de précisions.

Flambée des prix de l'immobilier

Les prix de l'immobilier en Israël n'ont cessé de croître depuis 2008, selon la Banque centrale, affectant considérablement le coût de la vie et provoquant une vague de manifestations sans précédent en 2011. Les constructions dans les colonies, où vivent environ 400.000 Israéliens, représentent 3% de l'ensemble des mises en chantier en Israël.

Israël a conclu des accords bilatéraux permettant notamment l'emploi de travailleurs immigrés avec la Thaïlande et le Sri Lanka pour l'agriculture, et avec la Bulgarie, la Moldavie et la Roumanie pour les ouvriers du bâtiment. Plusieurs milliers d'ouvriers étrangers du bâtiment, tous originaires de pays d'Europe de l'Est, travaillent actuellement en Israël.

A.M. avec AFP