BFM Business

Immobilier : les prix de l’ancien baissent même à Paris

Les prix ont baissé dans l'ancien au troisième trimestre, même en Ile-de-France selon la Fnaim

Les prix ont baissé dans l'ancien au troisième trimestre, même en Ile-de-France selon la Fnaim - -

Le prix de l’ancien a baissé de 1,1% au troisième trimestre 2012 selon l’étude de la Fédération nationale de l'immobilier parue ce mardi. Un tournant, pour la Fnaim.

"L'augmentation des prix intempestive, c'est terminé!". Pour Jean-François Buet, président de la Fnaim, "2012 est une année charnière". Selon l’étude de la Fnaim parue ce 16 octobre, les prix des logements anciens ont baissé de 1,1% en France au troisième trimestre 2012, par rapport au trimestre correspondant de 2011.

Paris concerné par la baisse des prix

Dans le détail, les prix des appartements ont reculé de 0,7% au troisième trimestre 2012 comparé aux mois de juillet à septembre 2011, selon cette étude. Celle-ci a été réalisée à partir d'un échantillon de 15 443 compromis de vente, collectés auprès de 1 231 agences et signés au troisième trimestre. Les maisons enregistrent pour leur part une baisse de 1,3%.

Et fait rare : Le recul est plus fort en Ile-de-France, de 1,1%, qu'en province, où les prix baissent de 0,4%. Il faut dire que la région parisienne a accumulé les plus fortes hausses ces dernières années.

Attention, il n’est pas questiond'effondrement des prix. Pour le moment, la correction reste même assez faible au regard de l'importance de la baisse des transactions. Mais selon la Fnaim, cette tendance à la baisse devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année. Les prix de l’ancien "devraient se maintenir au même niveau qu'ils avaient atteint avant la crise", au deuxième trimestre 2007, selon la Fnaim.

Quant au nombre de transactions, toujours sur l’ancien, il devrait être inférieur à 700 000 en 2012, soit une baisse de 15% à 20% par rapport à 2011, a prédit la fédération.

Nina Godart et avec Agences