BFM Business

Des architectes imaginent un parking qui flotte en cas de pluie

VIDÉO - Un cabinet danois a dessiné un parking souterrain. La structure dans laquelle il serait installé se remplirait en cas de fortes pluies, surélevant ainsi le parking et créant par la même occasion un réservoir d'eau de pluie.

Des architectes ont imaginé un parking qui répond à deux problématiques importantes. La première est une constante dans les villes, à savoir la place. Le cabinet danois Tredje Natur, en partenariat avec COWI (pour l'expertise des structures) et RAMBØLL (pour le calcul des coûts) a donc, sans surprise, pensé à un parking souterrain, ce qui libère de l'espace en surface. La seconde - de plus en plus nécessaire à cause du réchauffement climatique – est de prévenir le risque d'inondation. En effet, construire en sous-sol signifie la possibilité de voir la construction sous l'eau en cas de fortes pluies. Et pour cela, ils ont appliqué le principe d'Archimède.

Les architectes ont imaginé une structure qui se remplirait d'eau en cas d'inondation, faisant ainsi flotter le parking. Sur son site, Tredje Natur explique que cela fonctionne "parce que la flottabilité de la structure de stationnement correspond au poids de l'eau déplacée, tout comme un bouchon dans un verre d'eau".

Un jour normal, le réservoir d'eau sous le parking est vide, expliquent les architectes. Le parking est à l'intérieur de ce réservoir, évitant ainsi la perte de place. "La structure de stationnement fonctionne comme un parking souterrain régulier avec accès par une rampe au niveau du sol". En cas de pluie, l'eau est acheminée dans le réservoir par le système de débordement des égouts.

Résister à la pression de l'eau

Grâce à sa forme arrondie, des paliers de levage et de direction hydraulique, ainsi qu'un bon équilibre dans la structure, la structure se lève en fonction de la montée des eaux. "Les deux niveaux les plus bas de la structure sont fermés et restent toujours sous terre pour assurer la flottabilité et la stabilité", précise le cabinet d'architecture. Les murs ont été étudiés pour résister à la pression de l'eau et de la terre. Un système d'amarrage permet de rendre la structure du parking constamment accessible aux piétons et aux voitures, quel que soit le niveau de l'eau dans le réservoir.

Le sommet du parking sera un espace urbain, avec des plantes et des arbres, dédié aux piétons. Baptisé POP-UP, ce bâtiment sera donc un parking, un réservoir d'eau et une aire de détente. Un bon moyen de rentabiliser les mètres carrés.

Lors de la modélisation, les architectes ont imaginé POP-UP à New York car le département de la protection de l'environnement de New York et l'administration technique et environnementale de Copenhague ont signé, en septembre 2015, un accord de coopération pour développer des solutions innovantes d'adaptation au changement climatique. Mais le principe pourrait être appliqué dans toutes les villes où les risques d'inondation sont réels.

D. L.