BFM Business

Chalendar (Saint Gobain): "la France n'est pas la zone la plus porteuse à court terme"

Pierre-André de Chalendar, le PDG de Saint-Gobain, était l'invité de BFM Business ce vendredi 6 juin.

Pierre-André de Chalendar, le PDG de Saint-Gobain, était l'invité de BFM Business ce vendredi 6 juin. - -

Le PDG de Saint-Gobain était l'invité de BFM Business, ce vendredi 6 juin. Après avoir dressé un tableau relativement sombre de l'économie française, il s'en est pris à l'ancienne ministre du Logement.

Alors que le retournement économique prédit par François Hollande se fait attendre, certains patrons commencent à s’impatienter. C’est le cas de Pierre-André de Chalendar, le PDG de Saint-Gobain.

Invité de BFM Business ce vendredi 6 juin, le dirigeant a ainsi appelé le chef de l’Etat à accélérer le rythme des réformes. Car "autant l’image globale de la France sur le plan politique dans le monde est plutôt bonne, autant la situation économique préoccupe un certain nombre de pays qui nous entourent, et cela commence à constituer un problème".

"Il y a besoin de se secouer"

Conséquence directe: "la France, pour Saint-Gobain, n’est clairement pas la zone d’activité la plus porteuse à court terme. Je suis convaincu que la France a tous les atouts pour redevenir un pays dynamique mais aujourd’hui il y a besoin de se secouer beaucoup."

Pierre-André de Chalendar s’est ensuite livré à une attaque en règle contre Cécile Duflot, l’ancienne ministre du Logement débarquée lors du remaniement. "Les faits sont dramatiques sur le logement neuf. Le bilan de madame Duflot en termes de chiffres par rapport aux besoins qui étaient exprimés sur la construction est assez catastrophique. Heureusement, notre plus gros marché c’est la rénovation, qui se porte moins mal mais sur la construction neuve on n’a pas eu deux années très positives".

Y. D.