BFM Business

Cécile Duflot veut mettre fin aux abus des professionnels de l'immobilier

Cécile Duflot, la ministre du Logement, a présenté différentes mesures pour mettre fin aux abus dans l'immobilier, mardi 12 juin.

Cécile Duflot, la ministre du Logement, a présenté différentes mesures pour mettre fin aux abus dans l'immobilier, mardi 12 juin. - -

Dans un entretien au Parisien-Aujourd'hui en France, mercredi 12 juin, la ministre du Logement détaille le projet de loi sur le logement qui doit être présenté en Conseil des ministres à la fin du mois.

Cécile Duflot passe à l'action. La ministre du Logement, dont le projet de loi sur le logement sera dévoilé fin juin, veut plafonner les frais d'agence payés par le locataire, encadrer les tarifs des syndics et obliger les marchands de listes à détenir l'exclusivité des logements proposés.

Dans un entretien au Parisien-Aujourd'hui en France, la ministre détaille des mesures qui ne manqueront pas de faire grincer des dents parmi les professionnels de l'immobilier.

Parmi les dispositions les plus marquantes, les agences immobilières ne pourront plus faire payer systématiquement un mois de loyer aux locataires d'un nouveau bien. Il s'agira de leur facturer la moitié de la réalisation de l'état des lieux et de la rédaction du bail, les autres services étant à la charge du bailleur.

Les syndics dans le viseur

Concernant les syndics, souvent mis en cause pour le manque de transparence de leurs tarifs, le projet de loi va limiter strictement les prestations pouvant faire l'objet d'une tarification supplémentaire par rapport au tarif de base.

Autre pratique souvent pointée du doigt, les vendeurs de liste devront détenir un mandat exclusif sur les biens figurant sur les listes qu'ils vendent, afin d'éviter que leurs clients ne se voient proposer que des logements en réalité déjà loués.

|||sondage|||880

Y. D.