BFM Business

Sanctionné par les Etats-Unis, Credit Suisse trébuche

Credit Suisse a dû plaider coupable devant la justice américaine.

Credit Suisse a dû plaider coupable devant la justice américaine. - -

La banque suisse vient de publier, ce mardi 22 juillet, une perte de 700 millions de francs suisses (576 millions d'euros) pour le deuxième trimestre. En mai, elle avait dû payer une amende de 2,6 milliards de dollars qui a plombé ses comptes.

La pilule est dure à avaler pour Credit Suisse. La banque helvétique a été lourdement sanctionnée en mai par les Etats-Unis. Elle était accusée d'avoir aidé de riches Américains à dissimuler leur argent au fisc. Résultat, elle a dû plaider coupable et accepter une amende de 2,6 milliards de dollars. Il s'agissait de la première institution financière à reconnaître ainsi sa culpabilité en deux décennies devant la justice américaine.

Et cette amende n'est pas restée sans conséquence pour la banque suisse. Elle vient de publier, ce mardi 22 juillet, une perte nette de 700 millions de francs suisses (576 millions d'euros) pour le deuxième trimestre.

Cette perte est bien supérieure aux prévisions. Les analystes tablaient sur 598 millions de francs suisses. Sur la même période l'an passé, le groupe avait dégagé un bénéfice de 1,04 milliard de francs suisses.

Impact sur la division banque privée

Cette amende a lourdement impacté sa division de banque privée et de gestion de fortune qui a affiché une perte avant impôts de 749 millions de francs suisses, a indiqué la banque dans un communiqué.

Au cours du deuxième trimestre, les afflux nets de nouveaux capitaux ont toutefois atteint 11,8 milliards de francs suisses dans ses activités stratégiques.

Ses activités de banque d'affaires a quant à elles affiché un bénéfice avant impôts de 752 millions de francs suisses, soit un niveau quasiment stable par rapport à la période équivalent l'an passé mais en baisse de 9% par rapport aux trois premiers mois de l'exercice.

Diane Lacaze avec AFP