BFM Business

Pourquoi les femmes font rêver les assureurs

La taille du marché de l'assurance pour les femmes pourraient doubler d'ici à 2030.

La taille du marché de l'assurance pour les femmes pourraient doubler d'ici à 2030. - Timothy A. Clark - Getty Images - AFP

Les femmes représentent un gisement peu exploité pour les assureurs qui pourrait leur faire gagner jusqu'à 1.700 milliards de dollars d'ici à 2030, selon une étude d'Axa. A condition de prendre en compte leurs particularités.

La femme est-elle l'avenir de l'assureur? Il faut croire que oui si l'on se réfère à un rapport publié mercredi 16 septembre par Axa, la Banque mondiale et Accenture. Cette étude souligne que les femmes représentent un gisement de croissance "encore largement inexploité", alors qu'il est en plein boom.

"Les femmes représentent le plus grand potentiel de croissance au monde pour le secteur de l'assurance", souligne ainsi les auteurs de cette étude. Le marché dont la taille était de 770 milliards de dollars (670 milliards d'euros) en 2013, devrait en effet doubler d'ici à 2030 pour atteindre jusqu'à 1.700 milliards de dollars (1.500 milliards d'euros), selon ce rapport.

Un segment négligé

Une grande partie de cette croissance est en fait due aux marchés émergents, dont le marché pourrait être multiplié par neuf, pour passer de 98 milliards de dollars (86 milliards d'euros) en 2013 à 874 milliards (769 milliards d'euros) en 2030.

Plus globalement, "l'assurance a en grande partie négligé les femmes comme segment de clientèle stratégique", indiquent les auteurs de ce rapport. "La part croissante des femmes diplômées de l'enseignement supérieur, des femmes qui travaillent, qui gèrent ou possèdent une entreprise et des femmes qui accèdent à des niveaux supérieurs de revenus conduit à un changement et à un élargissement de l'éventail des besoins de protection", ajoute Denis Duverne, le directeur délégué du groupe Axa cité dans un communiqué.

Des problématiques précises

Certaines entreprises ont déjà pris le parti de profiter de ce marché en pleine croissance. C'est le cas en France de la plateforme Assurofeminin. Sa fondatrice, Corinne Espiard assure que "les problématiques qui sont liées à la retraite des femmes sont un vrai sujet. On sait très bien que la retraite des femmes est plus faible que celles des hommes. En moyenne, la pension de base des femmes est ainsi de 900 euros par mois quand elle est de presque 1.600 euros pour un homme"

Autre point important: l'assistance juridique. "Une femme qui élève seule ses enfants a besoin d'un peu plus de protection. Cela peut être un litige avec un voisin ou un employeur", explique Corinne Espiard.

Problème: "On ne peut pas faire de différence en matière d'assurance entre un homme et une femme ce serait contre la loi européenne.", poursuit-elle. Du coup son entreprise a choisi de se concentrer sur les services.

Par exemple dans les cas des deux roues (scooter, moto). "En règle générale, les assureurs ne remplacent pas un deux roues par un autre deux roues. Nous, nous faisons livrer un scooter de dépannage sur lieu" de la panne, développe-t-elle.

J.M. avec BFM Business