BFM Business

Pour Axa, le Covid-19 pèsera 1,5 milliard d'euros sur son résultat opérationnel

-

- - JOEL SAGET - AFP

Pour l'assureur, les impacts "les plus significatifs" proviendront des "lignes d'assurance perte d'exploitation et annulation d'événements".

L'assureur Axa anticipe un impact total de 1,5 milliard d'euros de la pandémie de coronavirus sur son résultat opérationnel 2020, en lien surtout avec l'"assurance perte d'exploitation et annulation d'événements", selon un communiqué publié mercredi.

Le groupe français, dont le résultat opérationnel avait été de 6,5 milliards d'euros en 2019, estime le coût total des sinistres liés à la pandémie à 1,2 milliard d'euros "après impôts et net de réassurance", et chiffre le montant des mesures de solidarité mises en place à environ 0,3 milliard d'euros.

Le 22 mai, le tribunal de commerce de Paris avait donné raison à un restaurateur parisien contre Axa, qui refusait d'indemniser ses pertes liées à la crise sanitaire. Son assureur a été condamné à payer deux mois et demi de perte d'exploitation calculée sur la marge brute du restaurant.

Dividende divisé

Concernant les sinistres, le groupe estime que "les impacts les plus significatifs proviendront des lignes d'assurance perte d'exploitation et annulation d'événements", et dans une moindre mesure de l'assurance de responsabilité des dirigeants, responsabilité civile et voyage. Ces impacts sont "partiellement compensés par la baisse de sinistralité" d'autres types d'assurance, comme l'assurance automobile.

Au sein des mesures de solidarité, le groupe inclut les couvertures étendues en santé et en invalidité pour les clients les plus vulnérables, principalement en France.

Axa, qui précise que ces estimations "sont susceptibles de changer en fonction de l'évolution de la pandémie", a en outre annoncé qu'il proposera de réduire son dividende de moitié (de 1,43 à 0,73 euro par action) lors de son assemblée générale du 30 juin.

"Responsable"

Si les conditions de marché sont favorables toutefois, le conseil d'administration de l'entreprise "envisagera de proposer un versement complémentaire aux actionnaires" pouvant aller jusqu'à 0,70 euro par action au quatrième trimestre 2020, et les actionnaires toucheraient dans cette hypothèse un montant total similaire à celui de l'année dernière. 

"Dès le début de la crise du Covid-19, la priorité d'Axa a été d'agir de manière responsable vis-à-vis de l'ensemble de ses parties prenantes", a déclaré Denis Duverne, président du conseil d'administration de l'entreprise, dans le communiqué. "Réduire la proposition de distribution de dividende témoigne d'un même sens des responsabilités vis-à-vis des actionnaires institutionnels et individuels d'Axa, tout en adoptant une approche prudente dans l'environnement actuel".

Le consensus anticipait un renoncement au dividende

Cette décision sur le dividende intervient dans le sillage des récents communiqués de l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (EIOPA) et de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), relatifs à l’adoption d’une approche prudente en matière de distribution de dividende pendant la pandémie.

Si les analystes de Crédit Suisse s'attendaient à ce que l'assureur verse l'intégralité du dividende initialement proposé au titre de l'exercice 2019, le consensus tablait sur une annulation, expliquent les analystes de Jefferies.

L'annonce d'Axa est donc vivement saluée par les investisseurs, le titre de l'assureur grimpant de 8% (meilleure performance du CAC) à 18,64 euros vers 10h30 mercredi. Depuis son plus bas touché le 19 mars à 11,84 euros, l'action Axa enregistre un rebond impressionnant de 57%, ce qui lui permet de réduire nettement ses pertes depuis le début de l'année 2020 (-26,7%).

TL avec l'AFP