BFM Business

Optimisation fiscale: l'Irlande moins paradisiaque pour Apple

Apple sera désormais taxé à 12,5%

Apple sera désormais taxé à 12,5% - -

L'Irlande a accepté de mettre fin à une niche fiscale très favorable aux grands groupes. Selon le Financial Times, cette décision va conduire des géants comme Apple à payer une taxe au taux commun de 12,5%, contre seulement 2%, auparavant.

L'Irlande ne sera plus aussi paradisiaque pour Apple. Selon le Financial Times, le pays s'est engagé, mardi 15 octobre, à mettre fin à ce qu'on appelait "la niche fiscale apatride", une niche qui permettait à de grands groupes de payer très peu d'impôts.

C'est ainsi la fin d'un avantage considérable dont bénéficiaient des multinationales en Irlande. Cette niche, pour Apple, consistait en une taxe de seulement 2% sur les quelques 44 milliards de dollars de revenus de sa filiale en Irlande.

Un taux toujours plus avantageux que la moyenne européenne

Il faut dire que l'Irlande était de plus en plus critiquée pour ses pratiques d'optimisation fiscale. Les sénateurs américains l'ont récemment pointé du doigt. Bruxelles sommait aussi le pays de s'expliquer. Elle a donc fini par céder.

Apple et les autres groupes qui bénéficiaient de cette niche seront désormais soumis au droit commun : ils seront imposés à 12,5%. Un taux moins paradisiaque mais qui reste nettement plus avantageux que la moyenne européenne.

Caroline Morisseau