BFM Business

N26, le trublion allemand de la banque mobile, perce en France

La France fait partie des marchés clés pour N26 qui a dépassé les​ ​500​ ​000​ ​clients​ ​à​ ​travers​ ​l’Europe.

La France fait partie des marchés clés pour N26 qui a dépassé les​ ​500​ ​000​ ​clients​ ​à​ ​travers​ ​l’Europe. - N26

Créée en 2015 à Berlin, N26 fait partie des rares "pure players" de la banque sur mobile. Elle revendique plus de 100.000 clients en France, depuis janvier 2017. Limités à la création d'un compte et à une carte bancaire, ses services en France pourraient prochainement évoluer vers le crédit et l'épargne.

Alors qu'Orange Bank se lance sur le marché ce 2 novembre, N26 a devancé son nouveau concurrent en France depuis plusieurs mois. Issue du petit monde des fintechs spécialisées dans les services bancaires grand public (avec Revolut), cette néobanque d'origine allemande s'est lancée dans l'Hexagone en janvier 2017.

"Un peu plus de 100.000 clients ont ouvert un compte bancaire chez nous" explique Jérémie Rosselli, directeur général France de cette banque de nouvelle génération (née à Berlin en 2015) sur l'antenne de BFM Business.

"C'est le bouche à oreille qui nous a permis de recruter des clients. C'est important par rapport à notre modèle économique car nous ne sommes ainsi pas obligés de faire de publicité ou d'accorder des primes pour conquérir des clients" soutient le dirigeant français.

N26 promet d'étoffer ses services bancaires en France

Par rapport à ses nombreux rivaux de la banque en ligne, N26 revendique sa spécificité et son ADN de banque mobile pure player, n'ayant aucun lien avec une banque existante. "La plupart des banques internet actuelles sont issues des banques traditionnelles. Elles n'ont pas été pensées pour le mobile. L'innovation est la clé de notre approche. Toutes les opérations s'effectuent depuis un mobile en temps réel: connaître son solde, modifier le plafond de dépenses de sa carte ou même créer un compte. On envoie une notification à chaque opération" argumente le directeur général France.

Ses services bancaires en France sont aujourd'hui limités à la création d'un compte courant associé à une carte bancaire. Pour en bénéficier, le client doit effectuer au moins 9 achats par carte bancaire par trimestre. "On ne demande pas forcément aux clients de changer de banque. On préfère que les gens essaient nos services avant, s'ils en sont satisfaits, de passer à l'étape suivante qui consistera à virer leur salaire sur leur compte" souligne Jérémie Rosselli.

En Allemagne, N26 propose du crédit, de l'épargne, le découvert, l'investissement et l'assurance. "Nous avons prévu de lancer de nouveaux services en France dans les prochains mois" promet le dirigeant de la banque mobile.

F.Bergé