BFM Business

Monte dei Paschi, la plus ancienne banque du monde, retombe dans ses travers

-

- - GIUSEPPE CACACE / AFP

Sauvée en 2017 d'une faillite retentissante, la Banca Monte dei Paschi di Siena a enregistré une perte de 845 millions d'euros au deuxième trimestre. Bien plus qu'attendu...

La banque italienne BMPS, qui a bénéficié d'un sauvetage public en 2017, a enregistré une perte nette de 845 millions d'euros au deuxième trimestre, beaucoup plus importante qu'attendue.

Selon le fournisseur d'informations économiques Factset Estimates, les analystes tablaient sur une perte de 121 millions d'euros.

La Banca Monte dei Paschi di Siena a expliqué, dans un communiqué jeudi, qu'elle avait subi un impact exceptionnel négatif de 476 millions d'euros lié à la fiscalité. Elle a aussi procédé à des rectifications supplémentaires sur des crédits à hauteur de 107 millions, en raison du risque accru de non remboursement de prêts lié aux conséquences économiques de la pandémie de coronavirus.

En 2019, la BMPS avait enregistré une perte nette de 1,03 milliard d'euros, après être repassée dans le vert en 2018.

Sauvée de la faillite

Par ailleurs, au deuxième trimestre, ses revenus ont reculé de 8,2%, à 723 millions d'euros. La banque a souligné avoir assisté à "une bonne reprise commerciale à partir du mois de juin".

Son ratio de fonds propres (CET1), indice très suivi par les analystes car il mesure la capacité à faire face à des crises, a légèrement diminué, à 13,4% fin juin contre 13,6% fin mars et 14,7% fin décembre. Il reste néanmoins à un niveau extrêmement élevé.

Plus vieille banque du monde, la Banca Monte dei Paschi di Siena avait suscité de très vives inquiétudes en 2016-2017, contraignant Rome à voler à son secours.

Considérée comme le maillon faible du système bancaire italien, elle avait bénéficié en 2017 d'une "recapitalisation préventive" et son premier actionnaire est depuis le ministère des Finances (68,2% du capital).

Afin de renouer durablement avec les bénéfices après des années de pertes, la BMPS met en œuvre une vaste restructuration, décidée avec la Commission européenne et la Banque centrale européenne (BCE).

Créances douteuses

Elle s'est engagée en 2017 à réduire ses effectifs de 20% en quatre ans pour les faire passer à quelque 20.000 personnes, mais sans aucun licenciement, à fermer 600 agences sur 2.000 et à renforcer son capital, via la cession de milliards de créances douteuses, des crédits risquant de ne jamais être remboursés et qui pèsent sur son bilan.

La banque a par ailleurs indiqué jeudi que la Fondation Monte dei Paschi avait, par surprise, déposé une demande extrajudiciaire pour lui réclamer des dommages et intérêts de 3,8 milliards d'euros, concernant des problèmes de gestion et l'émission de certains instruments financiers contestés à l'occasion d'augmentations de capital.

"En tenant compte de ces demandes, le total des demandes extrajudiciaires s'élève à 4,8 milliards", a-t-elle ajouté, en précisant avoir "des avis critiques sur les thèses soutenues" par la Fondation.

TL, avec AFP