BFM Business

Livret A: est-ce le début du désamour avec les Français?

Les encours sur le livret A ont baissé en mai 2013.

Les encours sur le livret A ont baissé en mai 2013. - -

Les encours du Livret A ont baissé en mai 2013 par rapport à mai 2012. Ils se sont élevés à 290 millions d'euros, selon les chiffres publiés par la Caisse des dépôts, ce vendredi 21 juin. De son côté, Christian Noyer a estimé qu'il y aurait "probablement" une baisse du taux cet été.

Article mis à jour à 20h15

60%. C'est la baisse, plutôt vertigineuse, de la collecte nette du Livret A en mai sur un an, selon les chiffres publiés ce vendredi 21 mai par la Caisse des dépôts.

Le total des encours sur ce produit d'épargne s'élevait fin mai à 290 milliards d'euros. Un chiffre en baisse également par rapport au mois dernier, où les livrets A totalisaient 3,05 milliards d'euros de collecte.

Toutefois, sur les cinq premiers mois de l'année, la collecte nette sur ce livret reste supérieure à celle de la même période de 2012. Une performance liée à un mois de janvier exceptionnel où les encours avaient atteint 8,21 milliards d'euros.

Une nouvelle baisse "probable" cet été

Le taux du produit d'épargne préféré des Français a baissé en début d'année, passant de 2,25% à 1,75% au 1er février. Mais cette moindre rémunération n'avait pas encore fait fuir les épargnants puisque les collectes des mois de mars et avril restaient supérieures à celles de 2012.

Si l'inflation devait continuer à rester modérée, ces taux d'intérêt pourraient de nouveau baisser début août, pour peu que soit appliquée à la lettre la formule de calcul prévue par la loi.

C'est d'ailleurs ce qu'a estimé le gouverneur de la Banque de France (BdF), Christian Noyer, vendredi sur LCI. Selon lui, il y aura "probablement un nouveau mouvement" à la baisse sur le taux du Livret A cet été.

"On verra ce que seront les chiffres de l'inflation, mais probablement, logiquement, on devrait avoir sans doute un nouveau mouvement", ajoutant toutefois qu'il était "trop tôt pour en parler".

>> A LIRE AUSSI - Standard and Poor's s'en prend au livret A

N.G.