BFM Business

Le PEA-PME est-il un bon placement?

Le PEA-PME est un placement risqué, mais avantageux fiscalement.

Le PEA-PME est un placement risqué, mais avantageux fiscalement. - -

GERER SON PATRIMOINE - Le PEA PME, nouveau produit d'épargne dont le décret d'application a été publié ce 5 mars, est-il intéressant pour les épargnants? Va-t-il atteindre son but d'aider les PME en mal de financement? BFM Business vous répond.

Le PEA-PME, ce nouveau produit d'épargne inscrit dans la loi de finance 2014, est opérationnel. Son décret d'application est paru au Journal Officiel ce 5 mars. Cette nouvelle version du Plan épargne en action a été lancée par le gouvernement pour rediriger les dépôts des Français vers le financement des petites et moyennes entreprises. Trois questions à Nicolas Meunier, directeur associé chez Actifin, cabinet de conseil en communication financière, pour tout comprendre de ce produit.

> Ce placement va-t-il avoir du succès?

"Dans l'immédiat, il risque d'intéresser surtout les détenteurs d'un PEA déjà rempli. Le plafond du PEA classique est de 150.000 euros. Celui du PEA PME-ETI de 75.000 euros. Et les deux sont cumulables. Mais ceux qui ont déjà un PEA traditionnel vont mécaniquement continuer à le remplir.

On constate néanmoins une soif d'aider au financement des PME de la part des particuliers. Un appétit dont atteste le succès du financement participatif mais aussi celui des introductions en Bourse des PME ces derniers temps.

Par exemple, la société de piqûre sans aiguille Crossject, qui s'est introduite sur Alternext mi-février, a réussi à lever 17 millions d'euros pour son premier jour de cotation, en grande partie grace à l'engouement des investisseurs individuels."

> Est-il intéressant pour les épargnants?

"Le PEA PME est un placement en actions de société, il reste donc risqué par nature. A ce titre, il ne peut pas se comparer à une assurance vie. Sa performance dépendra de fait du portefeuille de sociétés mis dans le plan. Un arbitrage que la grande majorité des épargnants devrait laisser à des gestionnaires de fonds et maisons de gestion.

C'est sous l'angle fiscal que ce produit présente un intérêt majeur. Car comme le PEA traditionnel, les plus-values sont exonérées d'impôt à partir de cinq ans de détention des titres. Pour quelqu'un dont le PEA classique arrive à son plafond, cette poche supplémentaire défiscalisée présente un réel avantage."

> Va-t-il aider les PME qui ont besoin de financement?

"Le risque est de créer un appel d'air vers les sociétés les plus liquides et les plus grosses de la cote. Au détriment des PME et ETI non cotées, pourtant éligibles au PEA-PME.

Dans l'indice mis en place par Euronext précisément pour ce produit d'épargne, figurent des valeurs comme Rémy Cointreau, Canal Plus, Interparfums. Des sociétés qui n'ont pas vraiment de mal à se financer.

Il faut dire que les critères d'éligibilité définis par le gouvernement -5.000 salariés maximum, un chiffre d'affaires de 1,5 milliard d'euros au plus ou un bilan qui n'excède pas les 2 milliards- autorisent une certaine souplesse.

Mais tant mieux: quand bien même certaines sociétés vont plus facilement attirer les investisseurs, cet élan de désintermédiation entre les particuliers et les entreprises va rejaillir sur toutes les PME et ETI françaises."

Nina Godart