BFM Business

Le gouvernement pousse les Français à être infidèles... à leur banque

Changer de banque va devenir plus simple.

Changer de banque va devenir plus simple. - Samuel Kubani - AFP

Dans la loi Macron, un amendement prévoit de faciliter la mobilité bancaire. Changer de banque va donc devenir plus facile.

La loi Macron est votée au Sénat ce mardi 12 mai. Parmi les amendements adoptés par les sénateurs qui pourraient figurer dans la loi finale, une mesure vise à faciliter la mobilité bancaire. Les Français pourraient enfin oser changer de banque.

En effet, un constat suffit pour mesurer l'ampleur du problème: les Français sont plus fidèles à leurs banques qu'à leurs conjoints. Ils y restent en moyenne 18 ans, tant les lourdeurs administratives en cas de départ sont aujourd'hui dissuasives.

Trop de lourdeurs administratives

C'est au client de lister tous les virements mis en place et les chèques non encaissés s'il souhaite quitter sa banque. Et supposons que l'un d'eux n'ait pas été débité, et qu'entre-temps, vous ayez clôturé votre compte: vous risquez l'interdit bancaire.

Désormais, ce sera à la nouvelle banque de faire toutes ces démarches. C'est en tous cas ce que prévoit la mesure adoptée par les sénateurs. Une mesure soutenue par le gouvernement. Et un pas important, si l'on en croit les experts du secteur. Les banques vont devoir améliorer leurs services, baisser leurs tarifs. En clair, elles vont désormais devoir se battre pour conserver leurs clients.

Caroline Morisseau