BFM Business

La Société Générale continue de se recentrer sur le détail en cédant TCW

La Société Générale veut se recentrer davantage sur la banque de détail.

La Société Générale veut se recentrer davantage sur la banque de détail. - -

La banque de la Défense a annoncé, jeudi 9 août, qu’elle se retire du capital de sa filiale américaine de gestion d’actifs, qui est reprise par ses dirigeants et le fonds Carlyle. L’établissement poursuit ainsi sa campagne de cessions d’actifs jugés non stratégiques.

La Société Générale poursuit son opération recentrage. La banque a annoncé au soir du jeudi 9 août la cession de sa filiale américaine de gestion d'actifs TCW (Trust Company of the West), qu’elle détenait depuis 2001. C'est le fonds d'investissement Carlyle et les dirigeants de TCW qui reprennent le contrôle de la société. Le premier détiendra 60% du capital et le second 40%. Le montant de la transaction n'a pas été précisé, mais la presse américaine parle de plus de 500 millions de dollars.

Pour la Société Générale, cette cession "représente une nouvelle étape dans la mise en œuvre du plan de transformation" de la banque. Comme la plupart des établissements français, la banque de la Défense cherche à réduire la voilure sur ses activités de Banque de financement et d’investissement (BFI), pour se recentrer sur la banque de détail.

D

Les conditions de marchés compliquées et les nouvelles règles de fonds propres forcent les banques à diminuer la taille de leurs bilans et à réduire leurs besoins de financement en dollars. Voilà pourquoi la banque se débarrasse des actifs qu’elle juge non stratégiques. Et la gestion d’actifs aux Etats-Unis en fait partie.

TCW, qui gère à fin juin 2012 autour de 130 milliards de dollars d'actifs, a vécu des années un peu difficiles avant de connaître un regain de forme ces derniers temps. De quoi permettre à la Société Générale de vendre dans de bonnes conditions.

La banque ne devrait pas s’arrêter là. L’établissement chercherait également à solder sa participation dans Newedge, une société de courtage qu’elle codétient à 50% avec le Crédit Agricole.

Emmanuel Duteil