BFM Business

La fraude à l'assurance explose en Europe

La fraude à l'assurance coûterait chaque année, jusqu'à 12 milliards d'euros pour les assureurs européens.

La fraude à l'assurance coûterait chaque année, jusqu'à 12 milliards d'euros pour les assureurs européens. - -

Les cas de fraudes à l'assurance ont augmenté en moyenne de 10% sur les trois dernières années et coûteraient jusqu'à 12 milliards d'euros par an pour les assureurs-dommages européens. C'est ce que révèle une étude menée par Accenture.

La fraude à l'assurance a explosé au cours des trois dernières années. Le cabinet de conseil Accenture a mené une enquête auprès de 44 compagnies d'assurance-dommage. Résultat: plus de 7 sociétés sur 10 ont constaté une hausse de la fraude. Les sondés estiment, en moyenne, que la croissance du nombre de sinistres frauduleux a progressé de 10%.

Une tendance d'autant plus inquiétante qu'elle est coûteuse pour les assureurs dommage."Nous estimons que les pertes annuelles liées à la fraude à l’assurance pourraient se situer entre 8 et 12 milliards d’euros pour les compagnies d’assurance dommages européennes", déclare Jean-François Gasc, directeur de l’activité de conseil en management d’Accenture dans le secteur de l’assurance

Ce qui corrobore un deuxième résultat de l'étude: 39% des responsables de services sinistres interrogés estiment qu'entre 5 et 10% des indemnisations versées par leur entreprise au cours de l'année, l'ont été pour des sinistres entachés de fraude à l'assurance.

Améliorer les outils de détection

Pour permettre aux assureurs d'y remédier, Accenture préconise d'investir dans les outils de détection. "Les assureurs européens pourraient économiser plusieurs milliards d'euros par an s’ils disposaient d’outils de détection des fraudes adéquats. Pourtant, ils sont encore nombreux à utiliser des technologies obsolètes et des outils d’analyse dépassés, qui les empêchent de repérer les abus efficacement", poursuit Jean-François Gasc. En effet, plus de la moitié des assureurs (55 %) indiquent que leur système de base de gestion des sinistres a plus de 10 ans.

Les assureurs semblent en être conscients. Plus de trois assureurs interrogés sur quatre déclarent ainsi envisager la mise en place d'outils plus performants. Et ils prévoient, en moyenne, d'investir 16 millions d'euros en mpyenne pour optimiser la gestion des sinistres sur les trois prochaines années.

J.M.