BFM Business

La CDC est "prête à sortir le carnet de chèques" pour les JO à Paris

Pierre-René Lemas était l'invité de BFM Business ce 23 avril.

Pierre-René Lemas était l'invité de BFM Business ce 23 avril. - BFM Business

Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, se dit prêt à soutenir la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques.

Pierre-René Lemas est enthousiaste quant à la candidature de Paris pour les JO 2024. "Quel beau projet! On ne nous a rien demandé mais la Caisse des dépôts est prête à sortir le carnet de chèques pour soutenir la candidature de Paris", a déclaré sur BFM Business ce 13 avril le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations. "Nous allons jouer un rôle".

Il faut dire que la Caisse des dépôts est "une grosse maison qui gère l'épargne populaire, qui gère les dépôts, et les utilise au service de la croissance".

Pour autant, tous les projets ne sont pas bons à prendre pour la CDC. Une des pistes envisagées par certains pour aider à mettre fin au conflit de Radio France est que l'orchestre national de Radio France aille dans le théâtre des Champs Elysées, détenu par la Caisse des dépôts. Et que les deux entités gèrent l'orchestre. "Nous n'allons pas étudier ce dossier, surement pas", tranche Pierre-René Lemas. "Tout cela n'est pas raisonnable, le théâtre est tout petit. De plus, la Caisse des dépôts n'a pas vocation à financer ce genre de chose".

La CDC n'est pas "une machine à tout faire"

Néanmoins, elle ne va pas abandonner Radio France à son sort. "L'idée que la CDC puisse accompagner Radio France sur la réflexion qui est engagée sur le coût des travaux, pourquoi pas". Pierre-René Lemas le rappelle "la Caisse des dépôts n'est pas une machine à tout faire". En revanche, elle se portera candidate à la reprise de l'aéroport de Lyon, et "peut-être de Nice".

Par ailleurs, Pierre-René Lemas est revenu sur le taux de Livret A qui n'a pas baissé au 1er février. "La question est de savoir quel est le bon équilibre entre la rémunération de l'épargne populaire et le coût de cette ressource".

D. L.