BFM Business

La Bourse de Paris nerveuse en attendant le verdict de Moody's

La Bourse de Paris enregistre une semaine dans le rouge

La Bourse de Paris enregistre une semaine dans le rouge - -

L'agence de notation doit se prononcer incessamment sur la note de la France. Elle pourrait la dégrader une nouvelle fois. Inquiet, le CAC 40 a cédé 2,79% à 4.161 points ce vendredi 24 janvier.

La semaine aura été décevante à la Bourse de Paris. Alors que le CAC 40 a débuté la semaine sans réelle orientation, il a trébuché les derniers jours. L'indice parisien a perdu 2,79% à 4.161 points ce vendredi 24 janvier. Sur l'ensemble de la semaine, il a cédé 3,84%.

Lundi, le CAC 40 reculait de 0,11%, avant de grignoter 0,02% et 0,03% mardi et mercredi. Mais jeudi, l'indice phare a été secoué et a terminé en baisse de 1,02%. Le regard des investisseurs était tourné vers Moody's qui doit se prononcer sur la note de la France.

L'agence avait privé il y a un peu plus d'un an l'Hexagone de son triple A en lui attribuant un Aa1 avec perspective négative, ce qui signifie que la France est sous la menace d'un nouvel abaissement.

Par ailleurs, les marchés étaient inquiets de la décision de l'Argentine. Le gouvernement argentin a annoncé vendredi la levée de la restriction à l'achat de dollars, une mesure extrêmement impopulaire qui avait mécontenté les Argentins, habitués depuis 40 ans à épargner en devises.

Net recul d'Alstom

Du coté des valeurs, Alstom a signé la plus forte baisse sur 5 jours. Le titre a reculé de 3,79%. Le groupe spécialisé dans l'énergie, les transports, les réseaux, a annoncé mardi 21 janvier, des résultats décevants. Si le niveau de commandes reste très haut sur le troisième trimestre 2013, les difficultés persistent dans le thermique.

Pernod Ricard a signé la plus forte progression avec une hausse de 2,80%.

Diane Lacaze