BFM Business

L'AMF inflige une amende record de 16 millions à un fonds spéculatif

En tout, l'AMF a condamné le fonds Eliott à payer 16 millions d'euros d'ammende.

En tout, l'AMF a condamné le fonds Eliott à payer 16 millions d'euros d'ammende. - -

Deux branches du fonds américain Elliott devront payer un total de 16 millions d'euros pour délit d'initié, a annoncé l'AMF, ce lundi 5 mai. L'infraction serait survenue lors du rachat d'action de l'opérateur routier APRR.

L'Autorité des marchés financiers, l'AMF, a décidé de sortir l'artillerie lourde contre le fonds d'investissement Elliott. Ses branches Elliott Advisors UK et Elliott Management Corp ont été condamnées, pour délit d'initié, à payer 8 millions d'euros d'amendes chacune, a en effet annoncé l'AMF, ce lundi 5 mai.

Une facture record de 16 millions d'euros pour le groupe, qui gérerait 16 milliards d'euros d'actifs et qui a déjà annoncé vouloir faire appel. Jusqu'à présent, l'amende la plus sévère infligée par l'AMF était de 8 millions d'euros, que LVMH avait dû payer à Hermès en 2010.

Le délit d'initié d'Elliott aurait eu lieu au moment du rachat d'APRR, quatrième groupe autoroutier européen. En 2005, l'Etat français avait revendu 70% de ce groupe à Eiffarie, une société qui regroupe le champion du BTP français Eiffage et le fonds australien Macquarie.

2,7 millions de plus-value pour Elliott

Eiffarie cherche alors à retirer APRR de la cote. Pour ce faire, il a besoin de 95% des parts, et il lui en manque donc 25%. Mais en 2006, le groupe franco-australien ne possède que 81% du capital.

C'est à ce moment-là qu'Elliott décide de racheter les titres manquants d'APRR, pour mieux les revendre au-dessus des prix de cotation à Eiffarie. Ce qui s'est finalement fait en 2010. En décembre 2012, Eiffarie a radié APRR de la cote.

Mais la faute aurait été commise en 2010, quand la branche britannique Elliott Advisors UK a informé Elliott Management Corp des négociations, qui ont permis à la maison mère de racheter des actions APRR et de les revendre à prix d'or.

La plus-value empochée par Elliott serait de 2,7 millions d'euros. Le montant élevé de cette somme aurait poussé l'AMF à la sévérité, selon le communiqué.

Joseph Sotinel avec AFP