BFM Business

Fabius : « Les banques doivent participer au financement »

Laurent Fabius, ancien Premier ministre, Député PS de la Seine-Maritime, 1er adjoint au maire du Grand-Quevilly

Laurent Fabius, ancien Premier ministre, Député PS de la Seine-Maritime, 1er adjoint au maire du Grand-Quevilly - -

Invité de Bourdin Direct ce mercredi, le député PS de la Seine-Maritime et ancien Premier ministre, Laurent Fabius est longuement revenu sur la réforme des retraites.

En pleine concertation entre le gouvernement et les syndicats sur la délicate réforme des retraites, le député PS de la Seine-Maritime et ancien Premier ministre, Laurent Fabius, invité de Bourdin Direct ce mercredi, est notamment revenu sur le financement de celle-ci : « Les banques devront apporter une contribution importante, sous la forme d’une taxe. C’est normal, compte tenu de leur responsabilité dans la crise. Elles doivent participer au financement des retraites. Mais pas seulement les banques, l’ensemble des revenus financiers, et une contribution particulière des banques. »

De son côté, le ministre français du Travail, Eric Woerth, juge impossible de refinancer le régime de retraite par une augmentation des cotisations ou de la fiscalité et semble privilégier la piste d'un allongement de la durée du travail.

« Le gouvernement a envie de passer en force »

Un projet de loi est prévu pour septembre. Début juin, le PS fera ses propositions. Mais pour Laurent Fabius, « le gouvernement a beaucoup tardé [sur cette réforme des retraites]. S’il voulait maintenant faire une vraie concertation, il devrait accepter la demande des syndicats de prendre davantage de temps. J’ai le sentiment qu’il a envie de passer en force. Mais on verra… »

Pour écouter le podcast complet de l’interview de Laurent Fabius, cliquez ici.