BFM Business

Crédits aux PME: difficile d'y voir clair

La Banque de France voit l'accès au crédit s'améliorer pour les PME

La Banque de France voit l'accès au crédit s'améliorer pour les PME - -

Selon les statistiques trimestrielles de la Banque de France, publiée ce vendredi 11 octobre, l'accès au crédit pour les PME et ETI s'est amélioré au troisième trimestre. Mais un baromètre KPMG publié la veille donne quant à lui des indications allant dans le sens contraire.

Les indicateurs sur le crédit se suivent et ne se ressemblent pas. Ce vendredi 11 octobre, l'enquête trimestrielle de la Banque de France montre que lors du troisième trimestre 2013, "les PME accèdent en plus grande nombre aux financements bancaires demandés", que ce soit sur les crédits de trésorerie ou d'investissement.

Pour les seuls crédits de trésorerie, les trois quarts des PME interrogées dans l'enquête disent avoir obtenu satisfaction auprès de leur banque. Par ailleurs, 6% d'entre elles affirment avoir subi une hausse des coûts de financement en négociant de nouveaux prêts, alors qu'à l'inverse, 14% disent avoir bénéficié d'une baisse de ces coûts. Le constat est globalement le même pour les ETI, dont l'accès au crédit progresse également.

Signal brouillé

Problème: l'ensemble des résultats communiqués par la Banque de France vient totalement à rebours d'une autre étude publiée la veille. Le baromètre annuel réalisé par KPMGE et la CGPME, publié jeudi 10 octobre, montrait une certaine défiance des patrons de PME vis-à-vis des banques.

76% d'entre eux estimaient ainsi que les établissements bancaires avaient durci leurs conditions d'octroi de crédit, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis juin 2010. Un dirigeant sur deux se plaignait d'avoir obtenu moins d'argent que ce qu'il demandait ou à des conditions plus élevées.

Le signal est d'autant plus brouillé que les deux études portent sur la même période, le troisième trimestre 2013. Les prochains indicateurs diront un peu plus quelle direction est la bonne.

Julien Marion