BFM Business

Crédit Mutuel-CIC dans le viseur de la justice

Crédit Mutuel-CIC devrait répondre des accusations de démarchage illicite.

Crédit Mutuel-CIC devrait répondre des accusations de démarchage illicite. - Jean-Philippe Ksiazek - AFP

La filiale suisse de la banque est soupçonnée de démarchage illicite. Une information judiciaire aurait été ouverte.

Après UBS et HSBC, le Crédit Mutuel-CIC est dans le viseur de la justice. Pasche, sa filiale suisse, est soupçonnée de démarchage illicite de clients et de blanchiment de fraude fiscale. Une affaire révélée par le magazine Challenges.

Ce sont deux affaires distinctes qui ont fini par attirer l'attention du parquet financier sur une banque qui jusqu'ici échappait à tout scandale : le Crédit Mutuel-CIC, et plus précisément Patch, sa filiale suisse.

Tout débute en 2012, à Lyon. Le fils d'une riche cliente porte plainte pour abus de confiance et accuse la banque de l'avoir poussé à placer son argent chez Pache, en Suisse. Un démarchage illicite.

Possibles malversations

En 2013, ensuite, des salariés de Pache, basée à Monaco, alertent les autorités judiciaires sur de possibles malversations. Le parquet national a fini par se saisir de l'affaire. Mi-février, il a décidé d'ouvrir une information judiciaire contre la filiale suisse du Crédit Mutuel.

Lundi 16 mars, un porte-parole du groupe, contacté par BFM Business, a précisé que la banque n'avait été interrogée ni par les autorités fiscales ni par les autorités judiciaires. La banque s'en tient, dit-il, à ses commentaires. Pour ne surtout pas ternir sans doute une réputation sur laquelle le Crédit-Mutuel a précisément bâti toute sa communication.

Caroline Morisseau