BFM Business

Carte bancaire: même après une opposition, le paiement sans contact fonctionne encore

Même après après avoir fait une opposition sur une carte volée ou perdue, les achats sans contact restent actifs. Ce n'est ni un bug, ni une faille.

Même après après avoir fait une opposition sur une carte volée ou perdue, les achats sans contact restent actifs. Ce n'est ni un bug, ni une faille. - DAMIEN MEYER / AFP

L'absence de code ou d'autorisation de la banque rendent les paiements sans contact très pratiques. Par contre, en cas de perte ou de vol, des achats peuvent être effectués même si le propriétaire a fait opposition.

Le paiement sans contact avec sa carte bancaire ne présente que des avantages ? Oui, mais à condition de ne pas la perdre ou de ne pas se la faire voler, comme l’ont découvert à leurs dépens plusieurs utilisateurs. À Grenoble, Sylvie M. nous a rapporté sa mésaventure. "Je me suis fait voler ma carte et j’ai vite fait opposition. Mais sur mon relevé, j’ai constaté que plusieurs achats d’une dizaine d’euros ont été effectués alors que j’attendais ma nouvelle carte".

Sylvie appelle sa banque qui lui confirme que l’opposition ne fonctionne que sur les transactions réalisées avec un code confidentiel ou lorsqu’une autorisation est nécessaire. En sans-contact, le terminal du commerçant n’a pas besoin d’autorisation de la banque pour accepter un paiement. Ainsi, même en cas d’opposition, rien n’empêche de payer des achats, s’ils ne dépassent pas la limite des 20 ou 30 euros par transaction.

Pour se protéger, la seule solution consiste à scruter de près ses relevés bancaires et contester les achats un à un auprès de son agence qui remboursera en totalité et immédiatement chacune de ces transactions.

Ni un bug, ni une faille

Le cas qui nous a été rapporté n’est pas un isolé. En mars dernier, le site de l’Institut National de la Consommation, s’étonnait de la situation. Pierre Chassigneux, directeur des projets et des risques pour le Groupement des cartes bancaires, expliquait à 60 millions de Consommateurs qu’un dispositif a été prévu pour ne pas léser les victimes.

"Les cartes sans contact intègrent toutes un dispositif de gestion du risque", rappelle ce responsable. Il repose sur un plafond d’une centaine d’euros selon les banques. Une fois atteint, il faudra composer son code confidentiel sur le terminal.

Ce défaut n’est ni un bug, ni une faille. Sera-t-il corrigé un jour? Nous avons contacté le groupement des cartes bancaires qui pour le moment ne nous a pas répondu sur ce point.

Pascal Samama