BFM Business

BNP Paribas rachète le Compte-Nickel

La banque française va acquérir 95% de la société exploitant ce service proposant des comptes bancaires simplifiés sans condition de revenus. Le Compte-Nickel restera toutefois distribué par les buralistes. Le montant de l'opération oscille entre 200 et 250 millions d'euros.

BNP Paribas s'offre l'une des grandes FinTech françaises. Le groupe bancaire a ainsi annoncé ce mardi le rachat de Compte-Nickel, le service de compte bancaire simplifié et sans condition de revenus accessible auprès des buralistes, avec l'objectif d'atteindre deux millions de comptes ouverts d'ici 2020.

La banque française va acquérir 95% des parts de Financière des Paiements Électroniques, la société exploitant Compte-Nickel, a-t-elle fait savoir dans un communiqué. Une fois dans le giron de BNP Paribas, le partenariat exclusif de Compte-Nickel avec la Confédération des Buralistes de France sera prolongé, est-il ajouté.

Selon les informations de BFM Business, le montant de l'opération est compris entre 200 et 250 millions d'euros. Les fondateurs (Hugues Le Bret et Ryad Boulanouar notamment) détenaient 35 % et la banque Oddo 10%.

Dans le giron de BNP Paribas, Compte-Nickel poursuivra son partenariat exclusif avec la Confédération des Buralistes de France en vue de multiplier par quatre à moyen terme le nombre de commerçants distribuant ce service, est-il ajouté.

Un compte lancé en 2014

"Avec plus de 540.000 comptes ouverts en trois ans et un compte ouvert toutes les trente secondes, Compte-Nickel rencontre un succès inédit en France auprès d'un public large et diversifié", assurent les partenaires.

"Compte-Nickel vient compléter le dispositif de BNP Paribas dédié aux nouveaux usages bancaires en France", qui comprend également la banque en ligne Hello Bank!, détaille le communiqué, tout en précisant que cette nouvelle offre restera distincte des autres activités du groupe. 

Lancée début 2014 en association avec la Confédération des buralistes, Compte-Nickel, service de compte hors banque distribué uniquement dans les bureaux de tabac, est accessible sans conditions de revenus, de dépôts ou de patrimoine, mais ne permet aucun découvert ou crédit.

La formule de base, qui comprend notamment sa gestion par internet, des notifications par SMS, les virements et les prélèvements, coûte 20 euros par an, auxquels s'ajoutent des frais en cas de dépôt ou de retrait d'espèces.

Initialement proposé à une clientèle majeure, il s'est ouvert fin 2015 aux 12-18 ans. 

J.M. avec AFP