BFM Business

Amazon: plus d'un milliard de dollars de bénéfices par mois grâce au cloud

-

- - LIONEL BONAVENTURE / AFP

Grâce à l'explosion des revenus de sa branche cloud et de la publicité, Amazon affiche 3,6 milliards de dollars de bénéfices entre janvier et mars. Un résultat supérieur aux attentes.

Si Amazon est le numéro un mondial incontestable du e-commerce, c'est aussi le principal fournisseur de Cloud à l’échelle mondiale, La branche pèse autour de 12% de son chiffre d'affaires global, mais réalise à elle seule la moitié des bénéfices.

Amazon Web Services a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de plus de 40% à 7,7 milliards de dollars au premier trimestre. Son bénéfice opérationnel a bondi de plus de 58% à 2,22 milliards de dollars. Un chiffre supérieur au bénéfice net réalisé par l'activité de e-commerce aux États-Unis et à l'international établit à 2,19 milliards de dollars.

Amazon est le principal fournisseur de cloud au niveau mondial. Il compte des clients prestigieux comme Netflix, Lyft, Pinterest ou encore Facebook et Apple. Tous paient des millions de dollars à Amazon pour utiliser son service.

Entre janvier et mars, Amazon a dégagé 3,6 milliards de dollars de bénéfices, soit plus de 1 milliard par mois. C'est plus de 2 milliards de dollars de plus que l'an dernier à la même période. La valeur boursière du groupe a progressé de 27% sur un an. Amazon fait partie du trio de tête des entreprises les mieux valorisées au monde, avec Microsoft et Apple, près de la barre symbolique du billion de dollars.

Amazon ne détaille pas ses revenus publicitaires, compris dans les chiffres du e-commerce, mais la firme indique que chiffre d'affaires de cette activité a augmenté de 34% sur un an, à 2,7 milliards de dollars.

Quant aux revenus provenant des abonnements, c'est-à-dire essentiellement son service Amazon Prime qui permet livraisons gratuites ou encore accès à son service de vidéo en streaming, il a également bondi de 40% sur un an, pour atteindre 4,34 milliards de dollars.

Son principal concurrent dans le cloud, Microsoft a lui aussi publié mercredi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Ce qui lui a permis d'atteindre pour la première fois le seuil symbolique des 1.000 milliards de valorisation boursière en cours de séance. Amazon avait atteint ce cap en 2018.

Là encore, le Cloud est le principal responsable de cette croissance. La base d’utilisateurs de la plateforme Microsoft Azure continue à augmenter. Au premier trimestre, les revenus pour les services Cloud et les produits serveurs sont en hausse de 27%.

Sandrine Serais