BFM Business

En France, deux recrutements sur 5 sont passés par le "marché invisible"

Les entretiens de plus d'une heure restent marginaux, et surtout plus prisés des hommes en charge du recrutement : 13% déclarent être adeptes de ce format, pour seulement 3% des recruteuses.

Les entretiens de plus d'une heure restent marginaux, et surtout plus prisés des hommes en charge du recrutement : 13% déclarent être adeptes de ce format, pour seulement 3% des recruteuses. - Geralt-CC

Selon le groupe Randstad, près de trois millions de recrutements en France se sont fait sans aucune publication d'offre d'emploi.

Pour recruter, certains secteurs n'ont pas besoin de passer de petites annonces. Selon une étude de Randstad, deux recrutements sur cinq se feraient via ce marché dit "invisible". Ce chiffre a été obtenu par l'analyse des données réalisée par SmartData, le service de big data du cabinet de recrutement.

Ainsi, en 2020, 2.860.000 embauches ont été réalisées en France sans annonces sur un total de 7 millions recrutements. En 2019, le "marché" invisible" ne représentait qu'une embauche sur deux.

"Dans une économie bousculée par la crise de la Covid-19, le marché invisible de l’emploi reste un levier fort de recrutement. Et ce, alors même qu’il s’est réduit par rapport à 2019. Ces résultats démontrent qu’il faut être proactif. Candidature spontanée, bouche à oreille, réseau, travail temporaire, tous ces leviers, encore trop souvent sous-estimés, sont en réalité très efficaces pour trouver un emploi", indique Frank Ribuot, président du groupe Randstad France.

Parmi les métiers les plus exposés au marché invisible, les agents administratifs sont en tête devant les employés de ménage et de de libre service. Plus de 80% des recrutements sur ces profils passent par l’embauche directe.

Employés et ouvriers, mais aucun cadre

Mais l’Hôtellerie Restauration Tourisme (13% des embauches en France) est celui qui recourt le plus au marché invisible. Sept embauches sur dix (72%) y sont réalisées sans qu’aucune une offre n'ait été publiée. Enfin, le marché invisible est très sensible au statut. Ainsi, 68% des employés et 51% des ouvriers sont recrutés par ce biais.

Etude Randstad SmartData sur le marché de l’emploi
Etude Randstad SmartData sur le marché de l’emploi © Randstad

L'étude dévoile aussi que les aides soignantes et les conducteurs de poids lourds font également partie des dix métiers les plus recrutés sans annonce avec respectivement 163.985 (54% des recrutements) et 169.255 (73%).

Etude Randstad SmartData sur le marché de l’emploi
Etude Randstad SmartData sur le marché de l’emploi © Randstad

A peine 5% des professions intermédiaires et quasiment aucun cadre ne sont en revanche concernés.

Le marché invisible varie aussi en fonction des régions, même si ce marché invisible ne représente que 41% du marché de l’emploi en France.

"C’est dans les Hauts-de-France que son poids est le plus fort. Sur ce territoire, une embauche sur deux (49%) ne passe pas par une annonce. L’Île-de-France (49%) et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (48%) complètent le podium des régions", indique Randstad.
Etude Randstad SmartData sur le marché de l’emploi
Etude Randstad SmartData sur le marché de l’emploi © Randstad

Par contre, la région Auvergne-Rhône-Alpes est celle où le marché de l’emploi est "le moins opaque" avec seulement une embauche sur quatre (24%) qui y est réalisée sans publication d'offres.

Les Pays de la Loire affichent également un marché de l’emploi plutôt visible. Les trois quarts (74%) des embauches réalisées en 2020 correspondent à une offre publiée. Enfin, la région Bretagne est sur la troisième marche avec un tiers des recrutements de 2020 (33%) passés par le marché invisible.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco