BFM Business

Stress, anxiété, isolement, ces maux qui menacent les chefs d'entreprises 

40% des chefs d'entreprise travaillent plus de 50 heures par semaine, dont 21% dépassent les 60 heures hebdomadaires.

40% des chefs d'entreprise travaillent plus de 50 heures par semaine, dont 21% dépassent les 60 heures hebdomadaires. - Geralt - CC

"78% des dirigeants se déclarent en bonne santé, selon une étude faite pour MMA. Mais ils subissent un stress de plus en plus prononcé. Ils sont aussi plus nombreux à traverser des baisses de moral et à souffrir de troubles du sommeil."

Les chefs d'entreprises sont-ils des humains au-dessus du lot? Certaines réponses apportées à l'étude réalisée par OpinionWay pour MMA sur la santé des dirigeants pourraient le laisser croire. Ils sont 76% à déclarer que leur état de santé est bon, voire très bon. Ils sont aussi 88% à estimer avoir une bonne hygiène de vie au quotidien, en privilégiant surtout une alimentation saine et équilibrée (86%) et en s'accordant des moments de détente en famille (85%). Ils sont également près de la moitié à pratiquer régulièrement un sport.

En revanche, ils sont très peu à fumer (27% soit environ 6 points de moins que la moyenne nationale). Ils ont peu recours aux substances stimulantes ou relaxantes (somnifères, anxiolytique, cannabis) et boivent peu (64% des sondés disent qu'ils ne leur arrivent jamais ou moins d'une fois par mois de boire 3 verres dans la même soirée).

Alors que dans le même temps, ils doivent affronter des semaines très chargées: 40% des chefs d'entreprise travaillent plus de 50 heures par semaine, dont 21% dépassent les 60 heures hebdomadaires "Si on est chef d'entreprise c'est que l'on a une capacité de travail, on n'est pas dans une logique de restriction de ses horaires, mais plutôt d'organisation", commente Dominique Carlach, dirigeante de D&Consultants et présidente du Comité Sport au Medef.

Le manque de trésorerie est la première cause de stress

Néanmoins, certains indicateurs de cette étude laissent entrevoir une situation bien moins idyllique. Ainsi, les dirigeants sont de plus en plus nombreux à souffrir d'affections psychiques. En 2015, ils étaient 52% à reconnaître avoir connu des baisses de moral, cette année, ils sont 3% de plus. L'anxiété a fait un bond significatif car 52% des entrepreneurs en souffrent contre 47% en 2015. Les troubles du sommeil aussi sont en hausse (47% contre 40% en 2015) tout comme le sentiment d'isolement (29% contre 24 un an auparavant.

Le stress les ronge: pour 55% des répondants, c'est la cause de la dégradation de leur état de santé. Ils sont aussi 58% à déclarer que leurs journées sont stressantes.

Qu'est-ce qui portent le plus atteinte à leur sérénité? Le manque de trésorerie qui a un impact très fort sur leur niveau de stress, tout juste suivi par les incertitudes sur l'activité de leur entreprise (60%) ainsi que la surcharge de travail (58%).

C.C.