BFM Business

Que faire quand personne ne répond aux CV que vous envoyez?

Vous avez eu beau multiplier les envois de candidature, passer quelques trop rares entretiens, vous êtes toujours à la recherche d'un emploi. Voici un plan d'action pour se motiver et enfin décrocher un job.

Vous commencez à trouver le temps long. Vous n'avez pas lésiné sur l'envoi de CV, pourtant vous avez reçu peu de retours. La plupart négatif hormis quelques entretiens qui eux non plus n'ont pas abouti. Vous avez le sentiment d'être dans une mauvaise passe. Mais sachez que vous n'êtes pas seul. Selon le dernier baromètre Deloitte-Opinionway en 2016, il faut cinq mois en moyenne à un jeune diplômé pour décrocher un job, et cela lui aura nécessité d'envoyer une trentaine de CV et de passer 3 entretiens.

Quand les refus s'accumulent, ne vous roulez pas en boule sous votre couette. Sachez que certaines entreprises croulent sous les demandes. Par exemple quand le recycleur Paprec publie une annonce, il reçoit en moyenne 2.000 CV en une semaine.

Voici le plan d'action, élaboré par le spécialiste du travail intérimaire Randstad, pour relancer vos recherches et arriver à convaincre un recruteur.

Revoyez votre CV

Si vous n'avez jamais décroché d'entretien, c'est que votre CV ne contient pas les éléments nécessaires pour susciter l’intérêt du recruteur. Avez-vous pensé à travailler votre candidature en fonction de l'annonce?

Sélectionnez avec soin les annonces auxquelles répondre

Il ne faut pas hésiter à baisser le nombre d'envois de candidature pour se concentrer sur les offres qui vous correspondent vraiment. Cela vous laisse plus de temps pour peaufiner votre envoi, en faisant un travail de recherche à la fois sur l'entreprise et le poste visé.

Réussissez l'étape de l'entretien

C'est à cette étape du processus de recrutement que vous venez d'essuyer un échec. Ne vous dévalorisez pas en pensant que c'est votre tête qui ne passe pas! Relativisez en pensant que les candidats sont nombreux. Et n'oubliez pas qu'un recrutement ne tient souvent pas à grand-chose. Une passion commune pour le biathlon, une origine bretonne commune…

Identifiez les raisons du refus

Une fois la déception passée, partez à la chasse aux infos en appelant le recruteur. Pas pour tenter de le convaincre que vous étiez la personne idéale, mais pour comprendre sa décision. Il aura peut-être une réponse évasive. Peut-être que le budget a été supprimé, le processus de recrutement externe était peut-être un leurre alors que le poste était déjà pourvu par quelqu'un. Ne le prenez pas personnellement. Il faut se remotiver pour envoyer de nouveaux CV.

Laure Closier édité par C.C.