BFM Business

Pour être plus productif au bureau, regardez des plantes vertes

Dans l'étude menée par l'université de Melbourne, les chercheurs ont constaté une hausse de 6% de la concentration chez les sujets qui ont vu de la verdure pendant leur pause.

Dans l'étude menée par l'université de Melbourne, les chercheurs ont constaté une hausse de 6% de la concentration chez les sujets qui ont vu de la verdure pendant leur pause. - Stocksnap- CC

"Faire des micropauses de 40 secondes pour regarder la nature permettrait de renforcer sa concentration, selon des chercheurs de l'université de Melbourne. Et même un fond d'écran montrant de la verdure aurait des effets bénéfiques."

On connaît les bienfaits d'une balade en pleine campagne ou en forêt pour lutter contre le stress et recharger les batteries. Mais des chercheurs de l'université de Melbourne (Australie) ont mis en évidence les effets positifs de la nature même quand on est enfermé dans un bureau. Kate Lee, Kathryn Williams, Leisa Sargent, Nicholas Williams et Katherine Johnson ont mené des tests sur 150 sujets à qui ils ont donné pour mission de taper sur certaines touches du clavier en fonction des nombres qui s'affichaient sur l'écran de leur ordinateur. Le nombre d'erreurs commises et la rapidité de leurs réponses étaient notés.

Regarder du béton ne favorise pas la concentration

Au bout de 5 minutes passées à effectuer ces tâches répétitives, les cobayes avaient le droit à une pause de 40 secondes face à leur écran. Pour la moitié des sujets, les chercheurs avaient décidé d'afficher une image à 100% urbaine, composée d'un toit entouré de hauts immeubles. Pour l'autre moitié de l'échantillon, le toit était recouvert d'herbes et de fleurs. Au terme de cette coupure, les sujets reprenaient leur travail.

Les chercheurs ont pu constater que sur les cobayes n'ayant vu que du béton pour se distraire, le niveau de concentration avait baissé de 8% et leur performance avait accusé un repli. Tandis que ceux qui ont pu voir des pâquerettes ont vu leur concentration augmenter de 6% et leurs performances rester identiques.

"Ceux qui avaient vu le toit avec la prairie verdoyante et fleurie ont fait significativement moins d’erreurs d’omission, et ils avaient en général un meilleur niveau d’attention et moins de baisses de concentration", explique la chercheuse Kate Lee au magazine Harvard Business Review.

Recharger les batteries du contrôle de l'attention

Des résultats qui s'expliquent par la théorie de la restauration de l'attention, qui montre qu'un environnement naturel a des conséquences bénéfiques pour les individus puisqu'elle capte leur attention sans qu'ils aient à se concentrer consciemment sur elle. "Ainsi, regarder des paysages naturels nous offre une opportunité de recharger nos batteries du contrôle de l’attention. C’est très important, car il s’agit d’une ressource limitée dans laquelle nous puisons constamment", souligne la chercheuse.

Cette attention soutenue est une fonction cognitive fondamentale qui sous-tend tous les autres réseaux d’attention, comme l’attention exécutive. "Elle est importante lors d’activités comme la lecture, le marketing, la stratégie et la planification. Ainsi, notre travail laisse entrevoir ce que nous pourrions constater avec des tâches plus complexes, mais il nous faudrait effectuer davantage de recherches", précise Kate Lee.

En attendant les résultats pour parer à la prochaine baisse de régime, prenez soin de mettre une plante sur votre bureau ou bien de changer votre fond d'écran pour une photo de verte prairie.

C.C.