BFM Business

Les Français travaillent de plus en plus loin de chez eux

Pour deux travailleurs sur trois, le bureau se situe en dehors de la commune où ils vivent.

Pour deux travailleurs sur trois, le bureau se situe en dehors de la commune où ils vivent. - Michel G. - Flickr - CC

Depuis la fin des années 90, la part des salariés dont le lieu de travail se situe en dehors de la commune où ils vivent n'a fait qu'augmenter. Ce phénomène concerne aujourd'hui deux travailleurs sur trois, selon l'Insee.

Pour la majorité des travailleurs français aujourd'hui, aller au bureau signifie prendre les transports en commun ou la voiture pour quitter sa commune de résidence. Selon une étude de l'Insee, deux personnes en emploi sur trois sont des "navetteurs": ils travaillent suffisamment loin de l'endroit où ils vivent pour devoir emprunter un moyen de transport pour s'y rendre.

C'est particulièrement vrai dans le Nord-Pas-de-Calais et l'Île-de-France, les deux régions où la proportion de navetteurs est la plus élevée. 71% des Nord-Pas-de-Calaisiens et 69% des Franciliens sont ainsi concernés. Mais la région où leur part a le plus augmenté est la Bretagne, de 9 points entre la fin des années 1990 et 2013 (année des dernières données compilées par l'Insee). Et d'ailleurs globalement, c'est dans les territoires les moins densément peuplés que la part de ceux qui "navettent" a le plus progressé.

Depuis 1999, le nombre de navetteurs n'a cessé de croître. Et dans le même temps, la distance qu'ils doivent parcourir quotidiennement n'a fait qu'augmenter. Sa moyenne se situe aujourd'hui à 15 kilomètres, soit deux kilomètres de plus qu'il y a quinze ans. Et le nombre de ceux qui doivent parcourir entre 20 et 50 kilomètres chaque jour pour se rendre au boulot a fortement crû.

Avec un impact sur l'environnement évident, puisqu'à l'échelle du territoire, les "navetteurs" prennent majoritairement la voiture (80%). En revanche, dans les grandes villes, mieux desservies en bus, trams et autres métros, ils empruntent plutôt ces transports en commun. En région parisienne, seule une moitié de "navetteurs" utilise sa voiture pour se rendre au travail, alors que leur part dépasse systématiquement les 75% dans toutes les autres aires urbaines.

Le navetteur est un cadre avec enfant

Alors qui sont ces "navetteurs"? Principalement des cadres et des ingénieurs selon l'Insee. Les trois quarts des individus qui font partie de ces catégories ont des temps de trajets relativement longs, tandis que seul un quart des indépendants et des aides familiaux se rendent sur leur lieu de travail en dehors de la ville où ils vivent.

Quant à leur situation familiale, on trouve davantage de "navetteurs" chez ceux qui ont des enfants (69% contre 64% de moyenne globale), et ceux dont le concubin travaille également (69% contre 61% quand seul un des membres du couple a un emploi). Les "navetteurs" sont par ailleurs surreprésentés parmi les propriétaires de maisons individuelles.

Nina Godart