BFM Business

La France plus ouverte au télétravail que l'Allemagne et le Royaume-Uni

-

- - Jodimichelle- Flickr- CC

Plus de 7 entreprises françaises sur 10 autorisent leurs salariés à travailler à domicile, selon une étude menée par Wrike. Un niveau nettement supérieur à ce qu'on observe ailleurs en Europe.

Les entreprises françaises réfractaires au télétravail ? Loin s'en faut, à en croire une enquête menée par l'éditeur de gestion de projets collaboratifs Wrike (1). Elles sont au contraire plus ouvertes que certaines de leurs homologues européennes.

En France, 7 entreprises sur 10 autorisent leurs salariés à travailler à distance, à des degrés divers. Un peu plus de 18% leurs permettent de le faire sans restriction et plus de 1 sur 2 moyennant quelques conditions. Des chiffres étonnamment élevés au vu des dernières données publiées par le ministère du Travail : en 2012, le taux de télétravailleurs dans la population active était seulement de 12,4%.

Au sein de l'échantillon européen interrogé par Wrike, l'Allemagne affiche des mœurs plus strictes: les deux-tiers des entreprises autorisent le télétravail, mais seulement 12% sans restriction et 55% avec des garde-fous. De plus, alors que les pays anglo-saxons et scandinaves sont réputés ouverts au télétravail, les chiffres de Wrike laissent penser le contraire. Au Royaume-Uni, 53% des entreprises permettent à leurs employés le travail à distance. Et seulement 5% le permettent selon le bon vouloir du salarié et 48% sous conditions.

Moins de 4% des Français réfractaires au télétravail

En s'ouvrant au télétravail, les entreprises françaises répondent à une demande de leurs collaborateurs: seulement 3,7% des salariés sondés y sont totalement opposés. En Allemagne, la part des réfractaires est de 11,3% et au Royaume Uni de 10,6%.

Selon Wrike, la bonne couverture du réseau Internet explique l'ouverture des entreprises françaises au travail à distance. Les outils de travail en mode cloud, permettent aux salariés de travailler en tous lieux. Par exemple, près de 1 salarié français sur 3 utilise un outil de type CRM (outil de gestion clients) tandis qu'ils ne sont que 1 sur 4 en Allemagne et moins de 1 sur 6 au Royaume-Uni.

Les employeurs se sont aussi rendus compte que le télétravail leur permettait de réduire leurs coûts, en réduisant la surface totale des bureaux et les remboursements des frais de transports. Sans oublier la meilleure efficacité des équipes concernées.

(1) L'enquête a été menée au troisième trimestre 2016 auprès de 1.000 professionnels dans des entreprises de toutes tailles en France, en Allemagne et au Royaume -Uni.

C.C.