BFM Business

L'absentéisme dans le privé en très légère hausse l'an dernier

Des différences notables sont observées selon les secteurs (image d'illustration)

Des différences notables sont observées selon les secteurs (image d'illustration) - Pexels - CC

Les salariés se sont absentés en moyenne 16,8 jours l'an passé, contre 16,6 en 2015, selon les chiffres du baromètre Ayming publiés par le Figaro ce mercredi. D'importants écarts selon les secteurs apparaissent.

L'absentéisme dans les entreprises du privé n'a ni fléchi ni franchement augmenté, l'an dernier. Si l'on en croit les résultats du baromètre établi par la société de conseil Ayming avec AG2R La Mondiale et révélés par le Figaro, les salariés se sont, en moyenne, absentés 16,8 jours l'an dernier pour des arrêts maladie ou des accidents du travail. Un chiffre à peine supérieur à celui de 2015 (16,6 jours).

Le taux d'absentéisme, qui rapporte le temps d'absence au taux de présence, est lui aussi est quasi-stable, à 4,59% contre 4,55% en 2015. Cependant, indique le Figaro, cette moyenne cache comme souvent d'importants écarts. Ainsi ce taux d'absence est plus fort dans les services (5,48%) et dans la santé (5,04%) que dans l'industrie et le BTP (3,43%).

Des différences régionales marquées

Ce qui peut paraître paradoxale, ces deux derniers secteurs semblant davantage propice aux accidents du travail. "L'industrie et le BTP ont mis en place depuis des années des plans de prévention qui portent leurs fruits", indique au Figaro Fabien Piazzon, associé qualité de vie au travail chez Ayming, pour expliquer cette tendance peu intuitive.

Sans trop de surprise, le taux d'absentéisme augmente également avec l'âge. Ainsi s'il n'est que de 3,27% chez les moins de 30 ans, il passe à 7,87% pour les plus de 55 ans.

Des différences apparaissent également selon les régions. Il est le plus bas en Île-de-France, région qui compte bon nombre de cadres, avec 3,36%. En revanche, il est nettement plus élevé dans les Hauts de France (5,9%) et en Corse (5,93%).

J.M.