BFM Business

Comment convaincre son patron de faire la sieste au bureau

Faire une petite sieste sur ses heures de bureau est excellent pour la productivité et la santé. Certains employeurs l'ont bien compris, et encouragent la pratique. Si ce n'est pas le cas du vôtre, voilà comment le convaincre.

L'épisode a eu lieu au début de l’été. Richard Branson, le grand patron de Virgin Atlantic, débarque dans les bureaux australiens de la compagnie. Il tombe sur un steward, en transit, recroquevillé dans un canapé, en pleine sieste. Richard Branson s’approche, se prend en photo avec le bel endormi, hilare. Puis il poste la photo sur les réseaux sociaux, qui depuis récolte des milliers de likes.

Alors oui, Richard Branson a l’air d’être le patron le plus cool de la terre. Mais cette anecdote montre surtout une vraie tendance dans les entreprises : le plébiscite de la sieste au bureau.

La sieste améliore les performances

Google, Renault, les cabinets PWC et Deloitte, et des dizaines de start-up ont installé des salles de repos dans leur locaux pour les employés. Une étude récente de Robert Half montrait d'ailleurs que la moitié des DRH juge envisageable d’accorder des temps de sieste aux salariés!

Pour autant, les salariés ne se sont pas convertis en masse à la sieste. Peu de monde utilise ces salles de repos, certains déclarant que “ça fait mauvais genre”. Pourtant, la sieste au bureau est excellente pour améliorer ses performances au bureau. Rien à voir avec de la flemmardise. De nombreuses études en attestent, raconte l’hebdomadaire Stylist.

Un café avant la sieste

Par exemple celles de la NASA. L'Agence spatiale américaine a incité ses pilotes à faire la sieste. Ils dorment 26 minutes pendant que le copilote gère. Elle en a profité pour mener des expériences: ce petit moment de repos dans la journée augmente la mémoire, la concentration et la productivité. En plus, il réduit le stress et la fatigue, et ses conséquences, comme les maladies cardio-vasculaires.

Alors il ne s'agit pas de faire la sieste à l’espagnole, où la pause dure trois heures en plein après-midi. La sieste qui fait vraiment du bien n’excède pas les 20 minutes. Elle peut même être beaucoup plus courte. Selon une étude de l’Université de Düsseldorf, 6 minutes suffisent à générer les effets positifs précités.

Pour être sûr de ne pas dormir trop longtemps, l'astuce consiste à prendre un café juste avant. La caféine met une vingtaine de minutes à produire son effet dynamisant. Du coup au réveil, vous avez doublement la pêche.

Nina Godart