BFM Business

Un salarié jugé pour avoir divulgué les rémunérations de ses collègues

Un salarié de Thalès est jugé à Rennes.

Un salarié de Thalès est jugé à Rennes. - Mychelle Daniau - AFP

Le délégué syndical est actuellement jugé par le tribunal correctionnel de Rennes. Il aurait envoyé à certains de ses collègues le montant des rémunérations des 415 salariés du site de Thales à Étrelles (35).

Un délégué syndical de la confédération nationale du travail (CNT) de Thales est actuellement jugé par le tribunal correctionnel de Rennes. Un jugement qui sera rendu le 12 janvier. Il est accusé d'avoir divulgué les salaires de ses collègues, explique Ouest-France.

L'histoire remonte au mois d'août 2014. Une centaine de salariés reçoivent, dans leurs boîtes aux lettres, un drôle de courrier. Il s'agit de la liste des 450 salariés du site d'Étrelles en Ille-et-Vilaine, ainsi que leurs salaires. Le directeur général de Thales, Éric Normand, porte immédiatement plainte pour divulgation illégale de données d'entreprise et atteinte à la vie privée.

Pas de piratage

L'enquête, raconte le quotidien, écarte rapidement la piste d'un piratage informatique et s'oriente vers un délateur interne à Thales qui aurait intercepté les feuilles de paie. Ces fiches sont, comme dans beaucoup d'entreprises, traitées en externe puis envoyées aux RH.

Étonnamment, lorsque les ressources humaines reçoivent ces fiches de paie, elles sont dans le mauvais ordre. Un fait qui n'est pas exceptionnel mais relativement inhabituel. Par ailleurs, les enveloppes qui ont servi à envoyer les listings sont les mêmes que celles du comité d'entreprise dont le syndicaliste incriminé est l'un des représentants. De plus, une liste, qui contient les mêmes informations que celles envoyées, est retrouvée dans les documents de l'homme. Et enfin, l'ordinateur du local syndical a disparu. L'attitude du salarié a également joué en sa défaveur puisqu'il a reconnu avoir procédé à des enregistrements et photographié des réunions avec la direction.

D. L.