BFM Business

Un fumeur coûterait 4.600 euros par an à son entreprise

Un salarié fumeur coûterait 4.600 euros de plus qu'un non-fumeur à son employeur.

Un salarié fumeur coûterait 4.600 euros de plus qu'un non-fumeur à son employeur. - -

Fumer nuit à la santé mais aussi à la productivité. Selon une étude américaine, publié mardi 4 juin, un employé fumeur représenterait un manque à gagner de 6.000 dollars en moyenne pour l’entreprise, soit 4.600 euros.

Les pauses cigarettes coûtent chères aux porte-monnaies des fumeurs, mais aussi aux entreprises qui les emploient. Une étude américaine de l’université de l’Ohio, parue ce mardi 4 juin dans la revue spécialisée Tobacco Control, affirme que les fumeurs coûteraient en moyenne 6.000 dollars, soit 4.600 euros, de plus par an à leur entreprise que leurs collègues non-fumeurs.

2.000 euros de manque à gagner en "pause clope"

Selon le poste occupé, le surcoût représenté par un employé fumeur varierait entre 2.200 euros et plus de 7.000 euros. Les pauses cigarettes seraient les principales responsables de ces coûts, avec un manque à gagner de plus de 2.000 euros par employé et par an.

L’étude cite ensuite l’absentéisme, qui coûterait quelques 400 euros, et la productivité réduite en raison de l’addiction à la nicotine, qui coûterait environ 350 euros.

Les chercheurs espèrent que leurs résultats vont aider les entreprises "à prendre des décisions en ce qui concerne leur politique face au tabac".

Faire payer plus cher les cotisations santé des fumeurs

L’étude porte sur le secteur privé américain, où d’autres surcoûts interviennent, comme l’assurance-santé. Outre-Atlantique, certaines entreprises forcent d’ailleurs leurs employés fumeurs à payer un supplément de cotisation. L’étude relève toutefois que l’employeur est gagnant sur les pensions de retraites, car les fumeurs décèdent plus jeunes.

En France, une étude de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, réalisée en 2005, estime le coût global du tabagisme pour la collectivité à 47 milliards d’euros, soit 3% du PIB français cette année-là.

A LIRE AUSSI >> Tabac: il coûte 47 milliards d'euros à la collectivité mais rapporte 15 milliards à l'Etat

A.D. avec AFP