BFM Business

Télétravail: 5 arguments choc pour convaincre votre boss

Vous rêvez de pouvoir boucler vos dossiers au calme chez vous quelques jours par semaine? Voici la stratégie à mettre en place pour convaincre votre patron que ce n'est pas pour travailler moins mais pour travailler mieux.

Marre des interminables trajets entre domicile-travail? Lassé de supporter le bruit continuel de l'open space qui trouble votre concentration? Vous voilà décidé à en finir pour passer au télétravail. Mais l'idée peut être difficile à faire accepter par ses managers. En France, on accuse un net retard puisque le télétravail concerne 12% des salariés français, selon un rapport du Ministère du Travail datant de 2012. Alors que dans les pays anglo-saxons et nordiques, ils représentent entre 20% et 35%.

Mais les mentalités changent. Selon Cadremploi, plus de 7 managers sur 10 sont prêts à laisser leurs salariés travailler à distance. Voici comment convaincre votre boss que cette organisation sera profitable aussi pour l'entreprise. Suivi de quelques conseils pour ne pas se laisser déborder... car c'est aussi le risque quand on travaille chez soi.

1. Mettez en avant le gain de productivité

C'est en effet l'argument principal qui peut jouer en votre faveur. Soyez concret: expliquez que, en économisant 2 heures par jour sur les temps de transports, vous allez pouvoir être à pied d'œuvre plus rapidement. C'est aussi de la fatigue, du stress en moins, moins de temps perdu à discuter avec les collègues tous ces facteurs jouant en faveur d'une meilleure productivité. 

2. Soyez clairs sur vos horaires de travail

Pour rassurer votre boss, donnez-lui un maximum de détails sur la manière dont vous comptez vous organiser. Expliquez si vous où travaillerez ( si vous avez un bureau à part cela ne peut que le rassurer sur vos intentions) et quels horaires vous effectuerez (10 heures par jour maximum). Au début: évitez le télétravail le lundi ou le vendredi, votre boss pourrait vous soupçonner de vouloir prolonger vos week-ends.

3. Proposez une période d'essai

Votre patron semble peu réceptif à votre envie de télétravail. Ménagez-le et proposez-lui une période de transition. Par exemple, faites une période d'essai de deux mois. Si au bout du compte, votre travail est toujours aussi parfait, il ne pourra plus vous le refuser. Et vous pourrez alors signer un avenant à votre contrat vous autorisant au télétravail.

4. Faites des visites régulières sur votre lieu de travail

Pour continuer à être en contact avec vos équipes, vous allez avoir recours aux messageries instantanées et aux "conf call". Mais il faut quand même garder un pied dans l'entreprise, pour sentir l'ambiance mais aussi être au courant des choses que l'on ne se pense pas à se dire à distance. Il faut donc revenir régulièrement dans les locaux, une demi-journée par semaine semble être un bon compromis.

5. Evitez les écueils du télétravail

Déjà, ne faites pas croire à votre employeur que vous serez 100% disponible. C'est intenable et cela pourrait nuire à votre crédibilité professionnelle. Fixez-vous des horaires. Au départ pour éviter le pyjama toute la journée mieux vaut conserver l'organisation que vous aviez au sein de votre entreprise. Et surtout, avertissez vos proches. Ce n'est pas parce que vous êtes à la maison que vous avez le temps de vous occuper des tâches ménagères. Vous travaillez !

L.C avec C.C.