BFM Business

Sheryl Sandberg reproche aux femmes leur manque de confiance en elles

Sheryl Sandberg, considérée comme l'une des femmes les plus puissantes du monde, estime que les femmes doivent prendre confiance en elles pour atteindre les sommets

Sheryl Sandberg, considérée comme l'une des femmes les plus puissantes du monde, estime que les femmes doivent prendre confiance en elles pour atteindre les sommets - -

L’ancienne vice-présidente de Google, aujourd’hui numéro deux de Facebook, appelle les femmes à "accepter le succès" dans un livre très critiqué aux Etats-Unis avant même sa sortie ce lundi 11 mars.

Un livre fait beaucoup parler aux Etats-Unis, celui de Sheryl Sandberg. La numéro 2 de Facebook, bras droit de Mark Zuckerberg, sort ce 11 mars un livre en forme de manifeste féministe. Mais le discours de "Lean In : Women, Work and the Will to Lead" a un peu choqué.

"Acceptez le succès". Voilà le message qu'essaie de faire passer Sheryl Sandberg en direction des femmes. Femme de pouvoir, ancienne vice-présidente de Google et considérée plus puissante que Michelle Obama par certains magazines, elle se sent un peu seule tout en haut de l'échelle, et rappelle que seuls 21 grands groupes américains sont dirigés par des femmes.

Elle quitte le travail tous les soirs à 17h30

"Le problème, écrit Sheryl Sandberg, ce n'est pas que les hommes ont trop confiance en eux. Le problème, c'est que les femmes n'ont pas suffisamment confiance en elles". Un discours très critiqué aux Etats-Unis, avant même la sortie du livre. On lui reproche de culpabiliser les femmes plutôt que de critiquer le système.

D'autres insinuent qu'il est plus facile de combiner vie professionnelle et vie familiale quand on est milliardaire. Pourtant, Sheryl Sandberg affirme partir du travail chaque soir à 17h30 pour passer du temps avec ses deux enfants.

A peine croyable quand on regarde la liste de ses responsabilités chez Facebook, où elle gère la stratégie publicitaire, les ventes, le juridique ou encore les ressources humaines. Elle vient de aussi de lancer son propre réseau social, justement destiné aux femmes qui veulent partager leur succès professionnel.

Anthony Morel