BFM Business

René Ricol: " Il y a une vraie difficulté à investir dans les start-up en France"

René Ricol sur BFM Business ce lundi 25 mars

René Ricol sur BFM Business ce lundi 25 mars - -

L'ancien commissaire général à l'Investissement et parrain de l'opération "3 minutes pour convaincre", a défendu, ce lundi 25 mars, sur BFM Business la nécessité d'investir dans les start-up. Il souhaite que l’ISF-PME bénéficie entièrement au financement de ces entreprises.

"Il y a un vraie difficulté, en France, concernant le financement des start-up". René Ricol, ancien commissaire général à l'investissement et parrain de l'opération "3 minutes pour convaincre", salue, ce lundi 25 mars, sur BFM Business, cette opération dont notre chaîne est partenaire.

"Toutes les sociétés n’ont pas envie d’aller chercher des fonds d’investissement parce que ces fonds vont leur demander de prendre une trop grosse part du capital. Et en même temps, elles n’ont pas accès aux marchés boursiers", déplore René Ricol.

20 millions d'euros déjà levés

Il s’agit de la quatrième édition de l'opération "3 minutes pour convaincre". Sur les 60 dossiers examinés, seuls 10 n’existent plus et surtout, 20 millions d’euros ont été levés.

Pour René Ricol, cela signifie qu’il y a une vraie volonté "des Français et des Françaises d’investir dans les entreprises". Il aimerait donc une fiscalité plus adéquate. " En réalité, tout l’argent de l’ISF-PME devrait aller sur des dossiers comme cela. Investir dans des entreprises, dans ce qui crée de l’emploi, cela devrait entraîner plus d’avantage fiscal que d’investir dans des œuvres d’art", note René Ricol.

>> www.3minutespourconvaincre.com

BFM Business.com