BFM Business

Recruter la perle rare, c'est bien... Assurer son intégration, c'est mieux

Pour qu'elle puisse donner le meilleur d'elle-même, la nouvelle recrue doit être accompagnée dans les premiers mois suivant son arrivée.

Pour qu'elle puisse donner le meilleur d'elle-même, la nouvelle recrue doit être accompagnée dans les premiers mois suivant son arrivée. - Flazingo Photos - CC

En tant que manager, voir ses effectifs renforcés est toujours une satisfaction. Mais pour que le nouveau venu -si longtemps recherché- donne toute satisfaction, il faut respecter quelques règles pour faciliter son intégration dans la nouvelle équipe.

La réussite d'un recrutement ne résume pas à identifier le candidat idéal parmi des centaines de CV. Une fois le contrat signé, il faut encore que cette perle rare puisse s'épanouir dans son nouvel environnement pour être pleinement opérationnelle. Et cela passe par une phase d'accueil et d'accompagnement lors des premiers mois suivant son embauche. Autrement dit, en tant que manager, il ne suffit pas de se montrer enthousiaste à son arrivée. Il faut aussi respecter un processus pour réussir son intégration.

Ne pas brûler les étapes

Déjà en amont, il faut penser à prévenir ses équipes de son arrivée, en annonçant brièvement qui il est et quelles seront ses missions. L'arrivée d'une nouvelle recrue est souvent un motif de réjouissance pour une équipe, il serait dommage de s'en priver! Autre point à prendre en compte: prévenir les services généraux et informatique afin qu'à son arrivée, le nouveau collaborateur ait à sa disposition un badge, un bureau, un ordinateur. Débarquer sans que rien ne soit prêt peut en effet laisser croire au nouvel arrivant qu'il n'était pas attendu dans les meilleures dispositions…

Le jour de son arrivée dans l'entreprise, le tour des services pour le présenter est un passage obligé. Mais c'est ensuite que le manager peut être tenté de brûler les étapes, en le mettant de suite à l'ouvrage. "Le manager doit être sensibilisé à la notion d'inclusion qui, dans une dynamique de groupe, correspond au processus d'intégration d'une personne" explique Thierry Pacaud, coach systémique et dirigeant de Team for Development. Et ce n'est pas en lui remettant un livret de bienvenue, comme le font de nombreuses entreprises, que la tâche est accomplie.

Nommer un parrain

Concrètement, il faut très rapidement organiser une réunion où tout le service sera convié. Ce sera l'occasion d'échanger sur les valeurs fondamentales de l'entreprise, le rôle de chacun au sein de l'équipe. Il faut aussi laisser du temps de parole au nouvel arrivant. Ce dernier pourra ainsi détailler les missions pour lesquelles il a été recruté mais aussi dépasser le cadre strictement opérationnel en laissant entrevoir qui il est.

"C'est l'occasion pour lui de dire pourquoi il fait ce métier, mais aussi pourquoi pas de parler de ses passions", poursuit Thierry Pacaud. De telles confidences ne peuvent que stimuler l'activité de groupe, indispensable à l'intégration du nouvel arrivant.

Ensuite, il faut éviter de le laisser seul face à lui-même. Nommer un parrain, autre qu'un responsable hiérarchique, peut s'avérer efficace. "Il y a beaucoup de règles non écrites dans une entreprise qu'un nouveau peut mettre un certain temps à comprendre", souligne Thierry Pacaud, et la présence de ce référant lui facilitera la tâche.

Il faut aussi prévoir des entretiens en tête-à-tête, pour faire le point sur son ressenti, sur les questions qu'il peut se poser. Cela peut aussi être l'occasion de préciser certains objectifs de sa mission, lui rappeler les moyens qu'il a disposition et les personnes à contacter, si jamais le manager sent un certain flottement dans son travail. Voilà qui devrait lui permettre de s'épanouir dans son nouveau job et confirmer à l'entreprise qu'elle a fait le bon choix.

Coralie Cathelinais