BFM Business

Recrutement: attendre qu'on vienne vous chercher n'est plus une utopie

Même si les recruteurs sont plus offensifs, il ne faut pas rester les bras croisés devant son PC en attendant d'être recruté.

Même si les recruteurs sont plus offensifs, il ne faut pas rester les bras croisés devant son PC en attendant d'être recruté. - Janeb13- CC

À en croire une étude réalisée par Monster, les recruteurs seraient de plus en plus proactifs dans la recherche de talents. Au point qu'ils multiplient les démarches auprès des cadres en poste: près de 2 Français sur 5 ont été approchés en 2015.

"Bouge-toi, on ne va pas venir te chercher", dit-on à une personne qui se lamente sur son travail sans pour autant entreprendre les démarches pour rebondir ailleurs. Or ce conseil n'est pas forcément le meilleur. Car quand ils cherchent la perle rare, les recruteurs ne se contentent plus d'éplucher les CV qu'ils reçoivent. Ils vont aussi à la chasse aux profils de personnes en poste.

Ainsi, plus de 2 Français sur 5 ont été contactés par un recruteur l'année dernière, selon une étude réalisée par le site d'emploi Monster. Ils sont même 19% à déclarer avoir été sollicités entre 2 et 5 fois dans l'année, et 14% plus de 5 fois dans l'année.

Être présent sur LinkedIn

Des chiffres qui montrent que les recruteurs ont évolué dans leurs pratiques. "Les recruteurs ne choisissent pas toujours de poster une offre, préférant aller directement à la chasse aux talents", explique Karl Rigal, responsable éditorial de Monster.fr. "Pour être sûr de cibler les meilleurs candidats sans perdre de temps, ils n’hésitent plus à contacter directement un profil identifié grâce à son réseau et aux outils mis à sa disposition" ajoute-t-il.

Autrement dit, il faut quand même y mettre un peu du sien pour être repéré, en mettant son CV dans les job boards, mais aussi en étant actif sur LinkedIn et en soignant sa e-reputation. C'est en tout cas le bon moment de s'y mettre, car le marché de l'emploi cadre repart et le traditionnel rapport recruteur-chercheur d'emploi devient de plus en faveur des candidats.

C.C.