BFM Business

Quels sont les secteurs qui ont le plus recruté en 2017?

Le commerce est le secteur qui enregistre le plus grand nombre d'emplois créés.

Le commerce est le secteur qui enregistre le plus grand nombre d'emplois créés. - Joel Saget - AFP

Le secteur privé a enregistré 111.000 créations d'emplois en 2017, selon les statistiques effectuées par ADP. Le commerce, en réunissant les activités de gros et de détail, a été particulièrement dynamique.

Le marché de l'emploi retrouve des couleurs. L'année dernière, 111.000 emplois ont été créés dans le secteur privé, selon des statistiques effectuées par ADP sur les effectifs déclarés de ses clients français. "Depuis 16 mois consécutifs, nous avons enregistré des créations nettes d'emplois", précise Carlos Fontelas De Carvalho, PDG d'ADP France.

Le commerce est le secteur qui a créé le plus de postes, avec 13.700 emplois supplémentaires au cours de l'année passée. Une dynamique qui concerne aussi bien le secteur du commerce de gros que celui de détail, les cadres comme les employés.

Les services financiers ont eux aussi affiché une belle dynamique avec 10.900 créations de postes. "C'est un secteur en pleine mutation, et en plus des reconversions, cela génère des créations d'emplois. Des agences bancaires ferment mais dans le même temps, il y a de nouveaux services qui sont créés", analyse le PDG d'ADP. Les activités boursières ont également généré beaucoup d'emplois, dans le domaine des services en ligne favorisant l'accessibilité des portefeuilles.

Le secteur de l'industrie en pleine mutation

Les services aux entreprises profitent eux aussi de la reprise économique au travers de l'activité en croissance de leurs clients. Dans cette catégorie sont regroupés tous les prestataires qui assurent la sécurité, le nettoyage, la logistique mais aussi le marketing ou la publicité pour d'autres entreprises. Ce secteur a augmenté ses effectifs de 7300 postes. Pour le PDG d'ADP, ce secteur va connaître au cours de l'année 2018 une forte croissance, et devrait donc gagner quelques places dans le classement des plus gros créateurs d'emplois. 

Du côté des secteurs en repli, l'industrie est celui qui est le plus frappé, avec une destruction de 4600 emplois au cours de l'année passée. Mais Carlos Fontelas De Carvalho tempère la portée de ce chiffre: "Cela ne veut pas dire que la France perd de la valeur. Ce phénomène est lié à la robotisation de plus en plus avancée dans l'automobile, dans l'aéronautique, dans la fabrication des composants". Ce qui provoque un transfert d'emplois vers des compétences plus pointues: plutôt que des ouvriers attachés à des lignes de production, le secteur recherche désormais des ingénieurs ou des spécialistes de maintenance, forcément moins nombreux. 

Coralie Cathelinais