BFM Business

Dans quelles villes, un cadre a-t-il le plus de chances de trouver un emploi?

En 2016, 31% des offres d'emploi cadres publiées par l'Apec offraient un poste basé à Paris.

En 2016, 31% des offres d'emploi cadres publiées par l'Apec offraient un poste basé à Paris. - Florian David- AFP

Paris reste le bassin d'emploi le plus riche en offres, devant Lyon et Toulouse. Mais dans certains secteurs d'activité, plusieurs villes moyennes tirent aussi leur épingle du jeu.

Pour décrocher un poste, les cadres n'ont pas trop le choix. Ils doivent se rapprocher d'une ville, qui offre les opportunités d'emploi les plus nombreuses. En analysant les 420.000 offres que lui ont confiés les entreprises en 2016, l'Apec a identifié les 17 bassins d'emploi qui, à eux seuls, ont généré près de sept annonces sur dix.

Sans surprise, la capitale est la plus riche en opportunités: 31% des annonces publiées (soit 130.000 offres) concernaient un poste basé à Paris. L'écart est grand avec la seconde du classement: Lyon n'a proposé que 28.000 offres. Puis viennent Toulouse (15.00 offres), Saclay (14.000), Lille (12.000) Nantes (11.000) Marseille (10.000) Bordeaux (9500), Grenoble (7000), Strasbourg (7000), Rennes (6500), Montpellier (5300) et Roissy-sud Picardie (5300).

L'Apec a également identifié des pôles d'attractions régionaux autour de Rouen, Orléans, Aix-en-Provence, Tours, Avignon ou encore Nice qui offrent des opportunités importantes pour les cadres. En revanche, les entreprises implantées en Lorraine, dans le Centre Bretagne (Pontivy, Loudéac et Ploërmel...) ou encore dans le Massif Central (Saint-Flour, Issoire, Brioude, Aurillac...) n'ont offert que peu de postes pour les cadres.

-
- © Apec

Mais il ne faut pas se tenir à cette vision globale, l'association d'emploi pour les cadres tient à souligner que selon les secteurs recherchés, la réalité du marché de l'emploi peut être très différente. Si pour le secteur des médias, de la distribution, des télécommunications ou encore celui de l'hôtellerie-restauration Paris et les grandes métropoles restent incontournables, dans d'autres secteurs "des bassins d’emploi de taille modeste tirent leur épingle du jeu et proposent de réelles opportunités d’emploi pour les cadres", fait valoir l'Apec.

C'est notamment le cas pour l’agroalimentaire, dont les volumes de recrutement sont en forte croissance. Cette dynamique s'appuie notamment sur des pôles régionaux implantés dans le nord-Ouest. Pour les cadres exerçant dans le secteur du bois et de l'imprimerie, les embauches sont très fortes en Nouvelle Aquitaine.

L'équipement électrique et électronique, l'énergie et la gestion des déchets, ou encore le secteur de la mécanique et de la métallurgie sont quant à eux caractérisés par toute une série de bassins d'emplois modestes mais répartis sur tout le territoire.

C.C.