BFM Business

Projet de loi El Khomri: Mailly (FO) fait part de son "aversion"

Jean-Claude Mailly était l'invité de BFM Business, mardi 23 février.

Jean-Claude Mailly était l'invité de BFM Business, mardi 23 février. - BFM Business

Invité de BFM Business ce mardi, quelques heures avant une intersyndicale brûlante, le secrétaire général de Force ouvrière a de nouveau vivement critiqué le projet de réforme du droit du travail.

L’intersyndicale, initiée par la CGT et qui se déroulera ce mardi, pourrait bien donner une forme plus concrète à la fronde contre le projet de loi El Khomri.

Mais même si le phénomène est rare, les syndicats ne sont pas encore totalement en ordre de marche. "On n’y est pas encore (au niveau de 2006, au moment du CPE). Attendons de voir", a ainsi tempéré Jean-Claude Mailly, invité de BFM Business mardi. Avant de faire part de son "aversion" concernant la réforme du droit du travail voulue par le gouvernement.

"Changer pour quoi faire?"

"Je crois que pour Manuel Valls, le 21ème siècle sera libéral ou pas", a ainsi déclaré le leader de Force ouvrière, en réponse au Premier ministre qui avait accusé les opposants à cette réforme d’être restés au "19ème siècle". "Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, ce sont des mots… On nous dit que si on ne change rien c’est la catastrophe. Mais changer pour quoi faire? Pour retirer des droits? C’est une aversion", a poursuivi le dirigeant syndical.

"Je ne parle pas du Code du travail car dedans il y a des choses qui ne nous conviennent pas non plus, mais de la conception du droit du travail, qui a été fait jusqu’à maintenant pour protéger a minima les salariés. Là on sécurise les employeurs, et on fragilise les salariés. Même sur le site officiel, ils ont bien du mal à trouver quelque chose de positif".

Y.D.