BFM Business

Prime polémique chez Air France

BFM Business

La compagnie veut proposer des incitations financières à ses pilotes pour les faire travailler au sein de sa filiale Transavia. Importantes, les sommes annoncées provoquent la colère des autres catégories de personnel, à qui l’on demande des économies.

Un accord gagnant gagnant. C’est ainsi qu’Air France présente son plan visant à résorber un sureffectif chez ses pilotes. Plutôt que d’imposer des licenciements ou des départs volontaires, la compagnie aérienne propose à ses pilotes de travailler pour sa filiale Transavia, dont la flotte augmentera dans les années qui viennent. Au passage, les volontaires empocheraient une prime correspondant à cinq ou six mois de salaires, soit dans certains cas, 60.000 euros pour les pilotes ou 30.000 euros pour les copilotes. Pour le syndicat national des pilotes de ligne, cette prime se justifie.

2 milliards d'économies d'ici 2015

Mais pour les autres catégories de personnel, cette prime est choquante. Le groupe Air France KLM est en restructuration et vise deux milliards d’économies d’ici 2015. La prime proposée apparaît donc comme un cadeau fait à ceux qui sont déjà les mieux rémunérés, pendant que d’autres doivent se serrer la ceinture. Le syndicat national des pilotes doit voter l’adoption de cet accord d’ici la mi-août.

Antoine Pollez et Vincent Deby