BFM Business

Pas de coup de pouce à prévoir pour le smic

Le Smic devrait augmenter d'un peu plus de 0,5% en janvier.

Le Smic devrait augmenter d'un peu plus de 0,5% en janvier. - Philippe Huguen - AFP

Pour la quatrième année de suite, la hausse du salaire minimum ne devrait pas être supérieure à la stricte application de la formule légale, rapportent Les Echos jeudi.

Pour les économistes chargés de conseiller le gouvernement sur la revalorisation du Smic, il semble urgent de ne rien faire. Et l’exécutif se prépare à suivre cet avis sans qu’il n’y ait -une fois n’est pas coutume- de débat en son sein.

Le 1er janvier prochain, le salaire minimum ne bénéficiera donc pas du fameux coup de pouce, réclamé depuis quatre ans par la gauche de la gauche et par plusieurs syndicats, rapportent Les Echos.

Son augmentation se limitera donc à la seule formule de calcul légale, qui n’est pas des plus simples. Depuis 2013, la revalorisation du Smic est en effet indexée sur l’inflation mesurée pour les ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie (en clair, les 20% des ménages les plus modestes). Mais aussi sur la base de "la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés".

"Pas le moment d’ajouter de l’incertitude"

Sauf surprise d’ici à la fin de l’année, l’application de cette formule devrait entraîner une hausse d’un peu plus de 0,5%. En janvier dernier, le Smic avait augmenté de 0,8% pour atteindre 9,61 euros bruts par heure, et 1.466 euros bruts par mois pour un salarié à temps plein.

Cette absence de coup de pouce s’explique, selon Les Echos, par le flou entourant l’avenir économique du pays. Sur son site, le quotidien cite le dernier rapport des experts en charge d’émettre un avis –consultatif- sur l’augmentation du salaire minimum. Il y est souligné que "même si le chômage tend à se stabiliser, le futur reste encore très incertain" et ce n’est donc "pas le moment d’ajouter à l’incertitude en cherchant à accélérer dès à présent la hausse des salaires".

Y.D.